MÉLISSA LAVEAUX

« SI ON AVAIT TOUT MIS, CELA AURAIT DONNÉ UN CONCERT DE 3H ! »

L’auteure-compositrice-interprète canadienne Mélissa Laveaux plonge le public dans les traditions musicales haïtiennes avec son album Radyo Siwèlqu’elle jouera au festival Voyages en Guitare.

Vous étiez allée en Haïti pour préparer l’album Radyo Siwèl, y êtes-vous retournée depuis ?

Nous y sommes retournés l’été passé pour un concert, et l’accueil était assez positif, et assez marrant. Les personnes assez âgées reconnaissaient les chansons, qui étaient celles de leurs parents ou grands-parents. Et les plus jeunes, de 15-30 ans, ont retrouvé ces chansons qu’ils pouvaient percevoir comme un peu ringardes, qu’on entonne à Noël ou pour les fêtes de famille, pour se rendre compte qu’on pouvait en donner une nouvelle version. J’étais donc contente et rassurée, car j’avais un peu peur de jouer ces chansons qui appartiennent au patrimoine de ces spectateurs.

Était-ce l’occasion de dénicher de nouveaux trésors à adapter ?

Non car j’avais déjà fait cette part du travail. Mais on est en train de renouveler le spectacle pour la tournée 2019-20 en ajoutant de nouvelles chansons, que j’aurais aimé inclure dans l’album, mais si on avait tout mis cela aurait donné un album ou un concert de 3h !

On découvrira donc à Chinon de nouveaux titres ?

Ce sera un mélange entre ancien et nouveau set. De toutes façons, le concert évolue constamment depuis la sortie de l’album, il est toujours différent, il y a forcément des nouvelles manières de jouer certaines chansons, de nouvelles idées car on est constamment en train de répéter.

Le fait de baigner dans la langue créole avec ce projet vous donne-t-il envie d’écrire et composer dans cette langue ?

Pour cet album, j’ai proposé des reprises de titres existants, mais j’avais déjà écrit quelques chansons en créole dès mes premiers albums. Ce qui est sûr, c’est que j’ai progressé !

Et vous êtes installée en France : pourquoi ce choix ?

Tout simplement ma maison de disque ! J’ai signé avec une maison de disques et un tourneur français il y a de cela 12 ans, ce qui m’a un peu contrainte à m’installer ici car la moitié ou les trois quarts de mes concerts ont lieu ici.

C’est un regret ou un plaisir ?

J’ai bien sûr la nostalgie de mon pays, mais je suis aussi très bien en France, sinon je ne serais pas restée aussi longtemps !

Est-ce qu’on peut espérer un nouveau disque pour bientôt ?

Oui, je suis déjà aux fourneaux pour essayer de sortir le prochain assez vite. Ma tendance naturelle serait de sortir un album tous les cinq ans, mais ce n’est pas un rythme très durable dans la musique. Heureusement j’ai depuis quelques années une manageuse qui me motive à créer, sinon vous pourriez attendre peut-être dix ans !

Puisque-vous serez en Touraine pour le festival Voyages en Guitare, deux petites questions bonus avant de se quitter : quel est le premier morceau que vous avez appris à la guitare ?

Hello de Lionel Richie.

Le voyage qui vous fait rêver ? Aller au Brésil, ou en Afrique du Sud !

Retrouvez Mélissa Laveaux sur la scène du festival Voyages en Guitare à Chinon le 22 septembre 2019 – www.voyages-en-guitare.fr. Pour suivre ses actualités, rendez-vous sur les réseaux sociaux 

CES ARTICLES PEUVENT VOUS INTÉRESSER

DERNIERS ARTICLES

PUBLICITE

Agenda 100% Officiel

E-ticket à imprimer chez vous

+ 10 000 événements/an

Des bons plans toute l’année

L’actualité de vos artistes

Le PROG! vous propose une sélection complète et variée d’événements culturels et sportifs. Au programme, des concerts, des pièces de théâtre, des expositions, des festivals et bien plus encore !

À PROPOS

RÉSEAUX

AIDE