MAYRA ANDRADE

«  LISBONNE, POUR SA QUALITÉ DE VIE »

La chanteuse cap-verdienne parcourt le monde en chanson. Avant son concert pour le festival Bruissements d’Elles, elle revient avec nous sur son dernier album Manga.

Cette fois-ci, ni anglais ni français sur l’album, uniquement du portugais et du créole cap-verdien, pourquoi ?

J’ai enregistré des titres en français ou en anglais, car j’en avais envie et qu’on m’envoyait des chansons qui m’avaient conquise. Cela se fait de manière naturelle, mais ce n’est pas systématique. Et cette fois-ci, je souhaitais faire un album en portugais et en créole, sans doute car je venais de m’installer à Lisbonne au moment de l’écriture.

La musique vous guide-t-elle dans le choix de vos voyages et des pays où vous vivez ?

Pas forcément, car j’ai la chance de pouvoir travailler partout, de voyager pour mes tournées… J’ai choisi Lisbonne pour sa qualité de vie. Ici la météo est plus douce, et je suis une plante verte, donc naturellement je m’oriente vers le soleil, surtout après quatorze ans à Paris !

Est-ce l’occasion d’explorer le fado portugais ?

Le fado me touche, encore plus depuis la mort de mon grand-père portugais… Mais c’est surtout la scène électro locale, qui naît dans les quartiers et les environs de Lisbonne, qui me fascine : les jeunes angolais, cap-verdiens, portugais se mélangent et produisent une électro métissée de kizomba, de kuduro et d’autres genres.

Cela vous influence ?

Ce sont des sources d’inspiration. J’ai ainsi déjà chanté avec le DJ et producteur Branko, du Buraka Som Sistema… Il y a plein de possibilités de collaborations !

Vous serez en Touraine dans le cadre du festival Bruissements d’Elles, la création au féminin. Le fait d’être une femme est-il un élément important dans votre travail créatif, dans votre métier ?

Le fait d’être une femme a forcément une influence sur ma trajectoire, sur ma façon d’écrire, car j’ai une sensibilité différente sans doute de celle d’un homme. Et dans le métier cela a ses avantages et ses inconvénients !

Les combats féministes qui font la une ces derniers mois vous inspirent-ils ?

Je ne sais jamais trop quoi penser du mot « féministe », mais on me dit souvent que j’en suis une. Je viens d’une famille très matriarcale, où les femmes sont fortes et indépendantes. Je suis assez virulente dès que j’ai l’impression qu’on touche à la liberté de la femme, que ce soit la mienne ou autour de moi. Je suis vraiment pour une égalité de genre, de religion, sociale… Il faut qu’on apprenne à se regarder et à s’accepter tels que nous sommes tous, dans notre diversité. Célébrons ce qui nous différencie et nous rend complémentaires. Je ne suis pas contre les hommes, au contraire, je les aime beaucoup, surtout ceux qui respectent les femmes.

Par qui serez-vous accompagnée sur scène, à l’espace Malraux ?

Quatre musiciens (claviers, batterie, guitare et basse) m’accompagnent, pour un mélange d’anciens et de nouveaux titres. Je proposerai surtout des extraits du dernier album, et quelques titres plus anciens que le public attend. Mais nous les avons retravaillés, dans une inspiration plus électro que ce que j’ai fait précédemment, qui correspond mieux à l’album Manga. Cela me permet aussi de ne pas me lasser de certaines chansons que je chante depuis vingt ans maintenant !

Quels mots créoles ou portugais souhaiteriez-vous partager avec nous ?

La moradeza, un mot qui n’existe qu’au Cap-Vert, pour évoquer ce sens de l’accueil, cette chaleur humaine qui caractérise le peuple cap-verdien.

En concert le 24 mars à l’espace Malraux – Joué-lès-Tours pour Bruissements d’Elles. Infos espacemalraux.jouelestours.fr

Mayra Andrade est à suivre : www.mayra-andrade.com

[ Crédit photo ©OJOZ ]

CES ARTICLES PEUVENT VOUS INTÉRESSER

DERNIERS ARTICLES

PUBLICITE

Agenda 100% Officiel

E-ticket à imprimer chez vous

+ 10 000 événements/an

Des bons plans toute l’année

L’actualité de vos artistes

Le PROG! vous propose une sélection complète et variée d’événements culturels et sportifs. Au programme, des concerts, des pièces de théâtre, des expositions, des festivals et bien plus encore !

À PROPOS

RÉSEAUX

AIDE