LEE FIELDS

“LA MUSIQUE CONTRIBUE À L’HARMONIE DU MONDE”

On l’a parfois surnommé “Little JB”, en référence à l’illustre James Brown. Mais en près de 50 ans de carrière, ce grand nom de la soul music a su s’affirmer en son nom, Lee Fields. Avant son passage à l’espace Malraux, il a répondu à nos questions.

Quel effet cela fait d’être une légende de la soul music ?

Je ne me vois jamais comme une légende, mais toujours comme une personne, un individu qui veut faire une musique qui ait du sens pour les gens, qui compte pour eux.

Vous êtes en tournée avec le groupe The Expressions : qui sont-ils ?

Je les ai rencontrés il y a un bout de temps ! A l’époque je connaissais Leon Michels, avec le groupe les Soul Providers. Quand il a créé ensuite les Dap-Kings avec certains de ces musiciens, puis son propre label, nous avons enregistré plusieurs chansons qui sont devenues l’album My World… Et depuis nous continuons la route ensemble !

En composant tous ensemble ? 

Nous travaillons surtout à trois, avec Leon Michels (saxophone, guitare, basse et claviers) et Michael Leonhart (à la trompette). Nous n’écrivons pas les chansons dont nous pensons que le monde aurait besoin : nous écrivons au feeling, selon nos sensations, d’après ce que nous voyons autour de nous. Nous sommes très attentifs à ce qui se passe dans le monde… Nous sommes des veilleurs, en quelque sorte, nous observons le monde.

Dans votre dernier album It Rains Love (il pleut de l’amour), vous chantez « God is real »  : Dieu tient une place importante dans votre vie ?

Pour moi, c’est ce qu’il y a de plus important dans l’existence d’un être humain. Je regarde le monde d’aujourd’hui, et je me dis « nous dévions des commandements divins ». Nous allons vers la destruction, le désastre… Bien sûr c’est une croyance personnelle, et quand je parle de Dieu, c’est pour diffuser cette idée d’amour que nous devons avoir les uns envers les autres, l’entraide entre individus, et aussi entre pays. Si tous les pays s’entraidaient, on ne verrait plus de problèmes autour de l’immigration, car nous serions dans l’ouverture à l’autre et la bienveillance. Le monde n’est pas un ensemble de pièces de puzzle : c’est un tout, un seul lieu que nous partageons, et c’est pour ça que ce qui se passe par exemple en Amazonie avec les incendies devrait tous nous inquiéter.

Et la musique a un rôle à jouer dans cette ouverture, ce lien entre les gens ?

Oui, car la musique c’est la communication, sans entraves. Elle vous touche avec ses mélodies, ses rythmes. Et on aime ou on n’aime pas une chanson, un morceau, chacun a ses goûts, on ne pourra pas argumenter… C’est ce qui est beau : l’absence de confrontation dans la musique. Finalement la musique, j’espère, contribue à l’harmonie du monde vers laquelle nous devrions tendre : encore une fois, le monde est un seul et même endroit où nous partageons oxygène, nourriture, tout le nécessaire pour le bien-être et le développement de l’humanité, qui devrait être réparti équitablement… en harmonie !

Vos chansons ont été reprises ou samplées par des rappeurs ou par le DJ Martin Solveig : comment sont nées ces collaborations ?

J’ai aujourd’hui une équipe qui gère les questions légales et s’occupe des demandes de samples. Pour Martin Solveig, je dois dire qu’il a joué un rôle très important dans ma carrière. Il m’a demandé de venir chanter sur certaines de ses musiques, et m’a fait connaître auprès d’un public qui n’aurait sans doute jamais entendu parler de moi sans ça, je lui en suis très reconnaissant.

Quelle est la première chose que vous faites lorsque vous venez en France ?

Manger un bon repas, car j’adooore la cuisine française ! J’aime la nourriture, les gens… Je me sens chez moi ici, et tout le monde devrait pouvoir se sentir chez soi n’importe où dans le monde.

Y a-t-il encore des artistes avec lesquels vous rêveriez de collaborer ?

Je suis prêt à travailler avec tout artiste qui partage ma vision du monde comme un bien commun à toute l’humanité !

Pour un moment d’harmonie et de belles ondes, rendez-vous à l’espace Malraux le vendredi 18 octobre 2019. La réservation en ligne est ouverte – il suffit de cliquer ici

crédit photo ©Sesse Lind

CES ARTICLES PEUVENT VOUS INTÉRESSER

DERNIERS ARTICLES

PUBLICITE

Agenda 100% Officiel

E-ticket à imprimer chez vous

+ 10 000 événements/an

Des bons plans toute l’année

L’actualité de vos artistes

Le PROG! vous propose une sélection complète et variée d’événements culturels et sportifs. Au programme, des concerts, des pièces de théâtre, des expositions, des festivals et bien plus encore !

À PROPOS

RÉSEAUX

AIDE