La Petite Histoire… d’Olivier Debré

CCCOD. Des lettres en pagaille pour un nouveau lieu qui sort de terre : le Centre de Création Contemporaine Olivier Debré. Il n’en fallait pas plus pour que nous nous posions une question inévitable : Olivier Debré, qui c’est ?

Le nom de famille vous est sans doute familier : le professeur Robert Debré était un grand médecin du milieu du XXe siècle, Michel Debré et son fils Jean-Louis Debré se sont illustrés en politique.

Il en va tout autrement pour Olivier (frère de Michel, et oncle de Jean-Louis, si vous avez bien suivi) : il est l’artiste de la famille. Il faut dire qu’il avait de qui tenir puisque son grand-père maternel n’était autre que le peintre Edouard Debat-Ponsan, installé en Touraine. Une terre que l’artiste affectionne et où il s’installera après avoir hérité du domaine familial à Vernou-sur-Brenne.

Nous sommes alors en 1978, Olivier Debré a déjà cinquante-huit ans et une carrière d’artiste international à son actif. Initié à l’art par son grand-père, l’adolescent devenu adulte s’est formé à l’Ecole des beaux-arts de Paris en 1938, et a mis au monde ses premières œuvres durant la deuxième guerre mondiale. Des tableaux abstraits où se reflète le pessimisme de leur auteur, confronté à la guerre et l’inhumanité.

Au sortir du conflit, le voilà exposant à Paris, puis New-York et de nombreux salons. Ses « Signes personnages » et ses « signes paysages », figures abstraites qu’il développe en séries, parcourent le monde à ses côtés, depuis la Touraine jusqu’à la Scandinavie en passant par le Maroc…

C’est le petit moment «soyons chauvins»: même si ses voyages lui inspirent plusieurs toiles, c’est bel et bien notre chère Loire qui restera sa principale source d’inspiration !

Mais l’artiste n’est pas que peintre : dès 1979 il enseigne en effet aux beaux-arts de Paris comme chef d’atelier d’art mural. Autrement dit, créer sur des façades et autres monuments ne lui fait pas peur !

L’homme qu’aucun défi n’effraie accepte ainsi les commandes : on lui doit aussi bien le rideau de scène de la Comédie-Française parisienne en 1987, qu’une ornementation du métro toulousain en 1993. Parce que franchement, pourquoi ne pas faire descendre l’art non seulement dans la rue, mais aussi en sous-sol ?

Artiste amoureux de la Touraine, figure internationale de l’art contemporain et friand d’architecture et autres créations urbaines : Olivier Debré semblait donc tout indiqué pour donner son nom à notre nouveau Centre de Création Contemporaine, qui ouvrira ses portes au public début mars.

Photographie : Olivier Debré au moment de la préparation de l’exposition Olivier Debré.

CES ARTICLES PEUVENT VOUS INTÉRESSER

DERNIERS ARTICLES

PUBLICITE

Agenda 100% Officiel

E-ticket à imprimer chez vous

+ 10 000 événements/an

Des bons plans toute l’année

L’actualité de vos artistes

Le PROG! vous propose une sélection complète et variée d’événements culturels et sportifs. Au programme, des concerts, des pièces de théâtre, des expositions, des festivals et bien plus encore !

À PROPOS

RÉSEAUX

AIDE