L’AGENDA DES SORTIES DU 37

lien agenda
  • image annonceur
  • image contact

Trouver une sortie



LA PETITE HISTOIRE...

... DE FRANÇOIS IER

Il suffit parfois de peu de choses pour devenir roi. Par exemple que le roi Charles VIII meure en se cognant la tête au linteau d’une porte du château d’Amboise, laissant Louis XII hériter de la couronne. Et que ce cousin soit un piètre reproducteur, sans enfant mâle. C’est donc sur son petit-cousin, François, comte d’Angoulême, que retombe le poids du pouvoir !

Avec sa grande sœur, le petit prince grandit dans les jupes de sa mère Louise de Savoie depuis la mort de son père, Charles d’Angoulême.

La veuve et ses orphelins rejoignent bien vite la cour royale au château d’Amboise, appelés par Louis XII. Les compagnons de jeu sur les bords de Loire deviendront bien vite conseillers du Roi lorsque celui-ci hérite de la couronne en 1515 à vingt ans tout ronds.

Mais si les amitiés de jeunesse guident le prince, sa vie est aussi peuplée d’ennemis, le plus célèbre vivant à plusieurs centaines de kilomètres et lui disputant le contrôle de l’Italie : Charles Quint. Ce prince venu des Flandres cumule les couronnes des Espagnes et du Saint Empire Romain Germanique, ainsi que quelques terres italiennes qu’il entend bien contrôler malgré la résistance des Français.

Mais si leurs armées s’affrontent à mort sur le terrain, lorsque les souverains se croisent à Paris, c’est à qui aura le plus beau cérémonial, tels deux paons dépliant leurs plumes pour impressionner l’autre. Diplomatie à la capitale, et trois guerres en Italie avant de signer la paix en 1544 : un statu quo que François signe, pris à la gorge par les Anglais attaquant le Nord, et par les soucis d’argent.

Car bâtir des châteaux et ramener des artistes d’Italie, comme Léonard de Vinci et quelques autres, n’est pas donné ! Amboise, Blois, Le Louvre mais aussi Saint-Germain-en-Laye ou Fontainebleau sont agrandis, modernisés ou reconstruits durant tout le règne du roi à la salamandre. Si on y ajoute le coût de la guerre, on comprend mieux pourquoi notre cher François généralise les douanes et ramène d’Italie la loterie, pour renflouer (déjà !) l’ancêtre du Trésor Public ! Sans grand succès, malheureusement...

Bienfaiteur des artistes, roi guerrier et bâtisseur, ce roi François qui fit du français la langue officielle du royaume n’en est pas moins homme. La cause de sa mort ? La légende veut qu’une syphillis l’ait emporté, quand d’autres évoquent une fistule bien mal placée qui se serait infectée…