L’AGENDA DES SORTIES DU 37

lien agenda
  • image annonceur
  • image contact

Trouver une sortie



PAUL DEWANDRE

"Faire attention à des petits détails du quotidien"

L’ingénieur devenu conseiller en relations de couple grâce à l’Américain John Grey revient à Tours avec son deuxième spectacle : Les hommes viennent de mars et les femmes viennent de Vénus 2.
Avant d’aller le voir sur scène, PROG! a souhaité en apprendre plus sur Paul Dewandre !

Dans votre 1er spectacle vous nous en aviez déjà beaucoup appris sur les relations de couple, quelles ont été vos sources d’inspiration pour ce 2e show ?

Toujours les relations de couple, mais aussi les relations parents-enfants. Je reprends quelques thèmes du 1er spectacle en les approfondissant, et j’en amène de nouveaux comme la gestion des conflits, la gestion du stress, que j’aborde toujours dans le même esprit, avec d’autres situations du quotidien.

Est-ce toujours le personnage du professeur qui guide le spectacle ?

Non, maintenant je suis un jardinier, le prof est à la retraite et jardine: l’idée est que le couple est comme un jardin, si on ne fait rien cela termine en friche ! Le couple aussi : si on n’est pas attentif, les mauvaises herbes peuvent vite pousser dans les relations de couple. L’idée c’est donc de faire du jardinage de couple.

 

 

Vous formez un couple heureux depuis 25 ans avec votre épouse Corinne, vous appliquez-vous à vous-même les conseils donnés dans le spectacle ?

Je dis parfois aux gens que si je fais ce spectacle depuis si longtemps, c’est avant tout pour ne pas oublier moi-même ces conseils ! Mais cela n’évite pas les conflits ou les frustrations, sauf qu’on a des manières d’en parler et de les résoudre. Je sais en tous cas qu’on n’aurait pas la qualité de relation qu’on a aujourd’hui si on n’avait pas compris tout cela. Et c’est ce qui me motive à continuer d’en parler, car je vois à quel point cela peut être important de faire attention à des petits détails du quotidien pour ne pas qu’une relation s’envenime.

Les célibataires peuvent-ils aussi se retrouver dans le spectacle ?

Oui, car il y a des célibataires avec enfants, ou des gens en transition entre deux couples, et car les relations hommes-femmes ne se limitent pas au couple. Le spectacle peut permettre de comprendre nos différences, y compris au travail par exemple. Le décodeur que je propose est donc multiple : même si je le prends souvent par le biais du couple, cela sert à tout le monde.

Vous qui parlez aussi bien psychologie ou sexualité, y a-t-il des sujets délicats à aborder sur scène ?

Au début j’étais un peu gêné de parler sexualité dans mes ateliers et conférences, car je ne savais pas comment cela allait être reçu, mais j’ai vu que les gens aimaient beaucoup que je dise les choses franchement et sans être vulgaire. Cela a donc finalement été assez facile, et cela m’a aussi encouragé pour ce nº2 à faire les choses différemment en allant un peu plus dans l’émotion. Pour la gestion de conflit je raconte par exemple une histoire que j’ai eue avec l’un de mes enfants, plus émouvante que ce que proposait le premier spectacle. Finalement je crois que je n’ai aucun tabou par rapport aux sujets abordés. Je ne cherche pas à choquer pour choquer, j’aborde les histoires telles qu’elles se sont passées.

Envisagez-vous de faire un 3e volet du spectacle ?

Je ne sais pas, je vais peut-être passer à autre chose, car je n’ai pas envie de faire le spectacle de trop non plus. J’ai fait le 2e car j’avais encore des choses nouvelles que je trouvais importantes à partager, notamment les disputes dont je vous parlais. Mais au début du spectacle j’explique que John Grey a fait un peu comme les Martine… Il a écrit une dizaine de bouquins un peu comme Martine à la plage, Martine fait du poney : Mars et Vénus se rencontrent, Mars et Vénus se séparent, Mars et Vénus sous la couette,… je n’ai pas envie de faire ça !

John Grey, cela me fait penser à 50 nuances de Grey : que pensez-vous du film et du livre et de l’image de la relation homme-femme qui y est présentée ?

Je n’ai pas encore vu le film, mais ce qui est marrant c’est de voir à quel point les femmes accrochent à cette vision de la femme dans une relation dominant/dominée, dans un monde où on parle d’égalité et de respect… C’est intéressant de voir que les fantasmes féminins peuvent être encore un peu archaïques.

 

Dernier film vu au ciné ? «Bis», une bonne surprise, c’est finement fait, le retour dans le passé est intelligemment tourné.

Une expression belge ? «oufti», un mot liégeois qui marque l’étonnement.

Dans votre mp3 ? Je n’écoute pas beaucoup de musique… j’adore les grands classiques comme Léonard Cohen, j’écoute la radio et en ce moment j’écoute aussi Coldplay (« Clock » notamment).

Un tue-l’amour absolu ? Dans les bonus du DVD du spectacle on interviewe des personnes et Corinne a répondu les chaussettes au lit, je reprends donc sa réponse !

Les hommes viennent de mars et les femmes viennent de Vénus 2 passe par Tours ! Retrouvez Paul Dewandre sur la scène du Vinci le mardi 14 avril 2015. Réservations sur www.premier-rang.com.

REPRISE DU SPECTACLE LE MERCREDI 25 MAI 2016, ne loupez pas cette nouvelle opportunité !