L’AGENDA DES SORTIES DU 37

lien agenda
  • image annonceur
  • image contact

Trouver une sortie



LA PETITE HISTOIRE

DU SKI

Saviez-vous que sur des skis, vous ressemblez à un renne ? Non, pas une reine des neiges, mais bien l’animal équipé de bois (il paraît qu’il capte très bien les échos de la nature).

Certes, vous traitez de renne, c’est une sorte de raccourci. Disons qu’en réalité, les tout premiers skis (on parle là de la préhistoire et de temps fort lointains) ont été inspirés par la forme des sabots du renne : si vous y regardez de près, le sabot de l’animal est séparé en deux, ce qui lui permet de ne pas trop s’enfoncer. Pour nos ancêtres, cela voulait dire surtout : mieux glisser.

Sans vouloir mélanger torchons et serviettes, notons que la raquette (celle qui sert à marcher sur la neige, bien sûr) est née à la même époque, mais chacun son usage : on porte ses raquettes pour traverser les sous-bois, le ski étant plus adapté aux grandes étendues. Plates.

Eh oui ! Il faudra en effet attendre la fin du XIXe siècle pour que le ski serve à descendre tout schuss les Alpes. Avant cela, les peuples du grand Nord s’en servent pour se déplacer à travers leurs paysages enneigés, avant d’en faire un sport, voire même une aventure grâce au Norvégien Nansen dont la grande épopée à travers ces régions fascine toute l’Europe du XIXe siècle.

Il n’en faut pas plus pour que le ski soit présenté à l’Exposition Universelle de 1878 : Henri Duhamel, venu du Dauphiné, s’en achète une paire… sans savoir l’utiliser ! Mais il apprend sur le tas et finit par fonder le Ski Club des Alpes en 1895.

L’Autrichien Mathias Zdarsky est sur ses traces, et travaille sur la technique : si les Scandinaves avaient déjà donné aux planches de bois une taille amincie et une petite cambrure pour mieux prendre les virages en maintenant les skis parallèles, Zdarsky raccourcit le tout et remplace les fixations en osier par du métal, pour mieux parcourir les reliefs alpins.

Mais n’allez pas croire que tout le monde skie à travers les Alpes : hormis quelques curieux, ce sont les soldats qui s’y mettent en premier au début du XXe siècle, avant de refiler leurs vieux skis aux habitants du coin.

Vacances et congés payés obligent, les loisirs se développent, y compris les sports d’hiver ! Avec seulement cinq hôtels chauffés l’hiver, Chamonix et les autres villes d’altitude doivent s’adapter pour satisfaire les amateurs de luge, bobsleigh et hockey qui viennent motiver la création des premières stations… et l’apparition des premières compétitions en 1920.

Téléskis, téléphériques, pistes et matériels améliorés au fil des années envahissent les pentes aujourd’hui dévalées par des glisseurs de tout poil. 

Alors même si vous tombez dans la poudreuse après une descente en chasse-neige, sachez que vous glissez tout de même mieux qu’un renne !