L’AGENDA DES SORTIES DU 37

lien agenda
  • image annonceur
  • image contact

Trouver une sortie



LA PETITE HISTOIRE

DU PERE NOEL

Vous boycottez le Père Noël, ses fourrures blanches et son bonnet rouge car pour vous il est le cheval de Troie emblématique d’un impérialisme américain qui nous opprime ?

Arrêtez donc là tout de suite, et rendons à César ce qui est à César : Coca Cola a grandement popularisé le Papa Noël qu’on connaît en débarquant en Europe après la 2e Guerre Mondiale, au point de déclencher de houleux débat sur cette merchandisation de Noël, mais il n’en est pas l’inventeur, loin de là !

Au départ (aux alentours du IVe siècle)  une concurrence impitoyable entre fêtes païennes d’hiver et la naissance de Jésus, qu’on fête le jour où le Pape du moment en a décidé ainsi. Mais pour damer le pion aux cultes barbares, l’an 354 voit le 25 décembre devenir une fois pour toutes la date anniversaire du bébé le plus célèbre de la Terre. Une fête qui devient bien vite celle de tous les enfants, et pour laquelle on s’offre parfois des présents.

Credit photo JP GrandmontPresque au même moment, un peu plus loin (en Turquie pour être exact), l’évêque Nicolas de Myre est de plus en plus célèbre pour ces dons aux familles et enfants pauvres de sa région. Sans doute tué par les Romains, il meurt un 6 décembre et les légendes et miracles entourant sa dépouille et les récits de sa vie fleurissent, à tel point qu’il sera canonisé pour devenir… Saint Nicolas !

Des Italiens de passage en 1087 suivis quelques années plus tard par un de nos compatriotes ramènent des restes du Saint en Italie et en Lorraine, où Nicolas devient rapidement l’idole des jeunes. Son culte se répand dans le Nord de la France mais aussi aux Pays-Bas, en Belgique, en Allemagne… C’est en langue flamande le fameux Sinter Klaas qui deviendra Santa Claus en Anglais lorsque les Hollandais partiront vers les colonies d’Amérique !

Mais franchement, les enfants n’étaient-ils pas trop gâtés ? Une fête pour eux le 6 décembre avec un évêque qui leur amène des cadeaux, et une autre le 25 pour l’enfant Jésus ? Pour faire d’une pierre deux coups, les deux fêtes fusionnent au fil des années… Et Santa Claus devient ce bonhomme rondouillard habillé de rouge dès le XIXè siècle par des illustrateurs américains, notamment Thomas Nast qui popularise le Père Noël qu’on connaît aujourd’hui (dessin ci-contre) !

Le héros du 25 décembre fait ensuite un come-back remarqué dans l’Europe du XXè siècle qui l’adopte rapidement et achève de le laïciser. Seule question qui reste en suspens : avez-vous été sages cette année ?