lien agenda
  • image annonceur
  • image contact

Trouver une sortie



LA PETITE HISTOIRE DU DOMAINE DU CANDÉ

A une lettre près, on se croirait à Monts. Donc gare à l’orthographe, et direction Saint-Avertin, où ce château transformé en médiathèque high-tech est le fruit d’une longue histoire.

Au Moyen-âge, le fief de Cangé compte une maison-forte et sans doute quelques fermes, vignes et bois. Ce n’est qu’au XVe siècle que voit le jour l’ébauche du château, sous l’égide de la famille Coningham. Un nom so british ? Pas tout à fait : Robert Coningham faisait partie de la garde écossaise de Charles VII, et s’installe ensuite en Touraine. Ces seigneurs venus d’ailleurs restent maîtres en leur domaine jusqu’au milieu du XVIIe siècle. Couverte de dettes, la famille vend alors la demeure, qui passe ensuite de main en main... et s’agrandit peu à peu.

Façades et toitures élégantes, une orangerie, un bassin, des arbres remarquables… A l’aube du XXe siècle, Cangé a déjà presque son aspect d’aujourd’hui. Au gré de la popularité des familles qui s’y installent, le domaine est alors souvent un haut-lieu de la vie sociale locale, où l’on vient pour des dîners mondains et autres promenades entre gens de bonne compagnie.

C’est bien sûr une toute autre ambiance qui règnera en juin 1940, lorsque le Président Lebrun et ses ministres tiennent conseil au château alors que les armées françaises sont en pleine débâcle !

Depuis, Cangé a connu quelques revers. Dans la nuit du 20 au 21 juin 1978, le bâtiment est ainsi ravagé par les flammes. La municipalité réagit en rachetant le monument, qui renaît de ses cendres vingt ans plus tard en se transformant en médiathèque dernier cri. Et avant les grands travaux qui verront tout le domaine devenir d’ici quelques années un espace où nature, culture et numérique se mélangent, on s’y retrouve les 29 et 30 juin pour le festival des Horizons !