lien agenda
  • image annonceur
  • image contact

Trouver une sortie



LA PETITE HISTOIRE DE

LA PERMACULTURE

   

Permaculture par-ci, permaculture par-là… Les jardiniers amateurs ou professionnels entendent régulièrement ce terme depuis quelques années, et cette méthode a même son festival en Touraine ! Mais kézako ?

Pour certains, les prémisses de cette manière d’envisager le vivant, et la culture des terres, remonteraient au début du XXe siècle, avec plusieurs ouvrages agricoles comportant le terme « permanent », dans l’idée de développer des méthodes conservant sur le long terme la fertilité des sols.

Mais si l’on vous demande de nommer les papas de la permaculture, dites (dîtes ?) « Bill Mollison et David Holmgren ». Leur rencontre en Tasmanie dans les années 1970 fait des étincelles : l’expérience de biologiste de l’un, et les études en design environnemental de l’autre, ainsi que leur admiration commune pour l’art du vivant, qui sait si bien s’auto-gérer, les amènent à réfléchir à une manière de cultiver la terre qui serait globale. Pour cela, il faut prendre en compte de multiples connaissances, pour permettre la durabilité de l’agriculture, à une époque où on exploite les sols de manière (trop) intensive. Influencés par de nombreux travaux du XXe siècle qui s’orientaient déjà vers un souci de permanence, les deux hommes lancent donc le mouvement depuis l’Australie.

En quelques années, les livres, magazines spécialisés et chantiers de permaculture fleurissent à travers le monde. Aujourd’hui encore, l’idée fondamentale reste la même, tout en se déclinant en mille et une techniques : prendre le temps de connaître les sols et l’environnement de sa parcelle de terre, pour y cultiver en coopération avec la nature. Il ne s’agit donc pas simplement de supprimer les pesticides pour du bio, mais de s’inspirer et de s’aider en douceur de la nature, pour que l’aventure dure !