lien agenda
  • image annonceur
  • image contact

Trouver une sortie



ROSEMARY STANDLEY

« Ne pas perdre l’essence du morceau »

Chanteuse du groupe Moriarty, Rosemary Standley a d’autres cordes à son arc ! En tournée avec la violoncelliste Dom la Nena pour leur projet Birds on a Wire, elle répond à nos questions.

 

Comment choisissez-vous les chansons que vous reprenez avec Dom la Nena ?

Tout ne fonctionne pas en format violoncelle-voix. On essaie donc beaucoup de choses, il y a toute une phase de recherche, d’expérimentation. On essaie de ne pas perdre l’essence du morceau, tout en étant dans une proposition originale par rapport au morceau de départ, pour ne pas faire une reprise à l’identique.

L’album de Birds on a Wire était distribué par l’Autre Distribution, un indépendant basé à Montlouis, et avec Moriarty vous avez créé le label Air Rytmo : que vous apportent ces choix ?

Plus de liberté ! On travaille avec des gens qui sont presque des artisans, très impliqués, présents en amont dès la création du disque. Il y a une écoute, une volonté d’aller dans le sens de l’artiste plutôt que d’être dans des logiques uniquement commerciales.

Avec Moriarty, vous proposez de véritables objets et projets, avec la chasse au trésor de l’album Epitaph ou le livre Echoes from the Borderline…

C’est vrai qu’on n’est pas dans des logiques albums + tournée. On a arrêté de tourner comme on l’a longtemps fait, pour vivre un peu chacun notre vie, ce qui ne nous empêche pas de nous retrouver ! En 2017 on a sorti Echoes… et on a joué à la salle Pleyel, l’an dernier le livre de photos des 10 ans de tournée est sorti accompagné d’un disque, et on a joué à la Philharmonie pour un projet autour de Doisneau. On se retrouve comme ça autour de projets improbables, qui sont des prétextes pour travailler ensemble avec plaisir.

Avez-vous d'autres projets en préparation en 2019, en plus de la tournée Birds on a Wire ?

Je serai sur un projet de théâtre avec Macha Makeïeff, et d’autres choses en cours dont je ne peux pas encore parler… !

Votre gourmandise préférée ? 

En ce moment c’est la petite bûche au café.

Votre livre de chevet du moment ?

La BD Les vieux fourneaux, et L’imposteur de l'écrivain espagnol Javier Cercas.

La dernière chose avant d’entrer en scène ?

Avec Dom on se prend dans les bras, on se souhaite de bien s’amuser.

Samedi 2 mars à Oésia, Notre-Dame-d’Oé, ici pour réserver : www.oesia.fr.

 

CREDIT PHOTO ®Jeremiah