L’AGENDA DES SORTIES DU 37

lien agenda
  • image annonceur
  • image contact

Trouver une sortie



©Fred ChapotatYOLANDE MOREAU

« On fait ce métier pour se surprendre »

Mélangez un ancien des Têtes Raides et une comédienne hors-norme, et vous obtenez le spectacle de Yolande Moreau et Christian Olivier autour de Prévert. Récemment à l’affiche du I Feel Good de Kervern et Delépine sur les grands écrans, Yolande Moreau chante Prévert sur les scènes de France.

Prévert fait partie de vos amours de jeunesse ?

Oui ! Mais 50 ans après j’ai découvert d’autres textes de Prévert, qui changent de ceux qu’on apprend à l’école. J’ai aussi redécouvert des textes qui m’avaient émue à l’adolescence, et en les relisant aujourd’hui j’ai été frappée par leur modernité et leur actualité.

Vous êtes sur scène avec Christian Olivier (ex-Têtes raides), tous deux entourés de musiciens : s’agit-il d’un concert, d’une pièce... ?

C’est un tout ! Il y a de la musique, des textes, donc disons que c’est un spectacle musical autour de Prévert. Certains textes sont dits et d’autres sont chantés, on se partage la tâche avec Christian Olivier qui a écrit beaucoup de musiques originales. Il n’y a qu’une reprise, celle des « Feuilles mortes », que tout le monde connaît.

 

Vous êtes aussi au cinéma depuis peu dans I Feel Good, le film de Gustave Kervern et Benoît Delépine : votre nouvelle famille artistique, non ?

Je me méfie un peu du terme « famille »... J’aime beaucoup le cinéma de Delépine et Kervern car ils ont une vision très personnelle des choses, qui colle aussi un point de vue sur la société d’aujourd’hui, j’aime leur humour et leur poésie donc je suis ravie quand je retourne avec eux. Je me sens aussi très liée à Martin Provost avec qui j’ai fait Séraphine, dans un genre tout à fait différent. On fait ce métier aussi pour se surprendre. C’est  toujours très heureux d’avoir une histoire d’amour qui se poursuit au dela d’un film avec des cinéastes, comme c’est le cas avec eux, avec Martin Provost ou Dominique Cabrera… Ce sont des familles très différentes, avec des gens que j’aimerais bien retrouver, tout comme Stéphane Brizé, car ces expériences ont été fortes.

Vous aviez débuté dans un seule en scène : c’est une forme qui vous tente encore ?

Après cela j’ai réalisé que je préférais être en groupe !

Parmi ces films qu'on a cités, certains vous ont valu des Césars : obtenir des récompenses fait une différence pour vous ?

J’ai eu mes récompenses très tard, donc c’est gratifiant, car c’est une reconnaissance de la profession, mais chaque fois qu’on recommence une aventure on repart, peut-être pas à zéro, mais on repart en essayant de se mettre soi-même en état de créer, d’inventer. La reconnaissance n’est pas une fin en soi, le travail continue.

Avez-vous en préparation un nouveau film comme réalisatrice ?

Il est dans un tiroir car je n’ai pas trop le temps en ce moment. J’avais fait aussi un documentaire, c’est un genre qui m’intéresse. Je vais essayer de trouver le temps de me remettre à l’écriture. J’ai adoré la réalisation, c’est un gros bateau à mener, qui prend du temps.

Etre capitaine du bateau transforme-t-il votre manière de travailler comme comédienne ?

On se rend compte comme comédienne qu’il faut aller au plus près de l’envie du réalisateur, de ce qu'il veut dire, il faut comprendre et être à l’écoute des comédiens. La période d’écriture d'un film est très solitaire, puis l’aventure devient collective, c’est le travail d’une équipe. Même si on doit prendre des décisions rapides, faire des choix de décors, d’acteurs, de musique, on travaille beaucoup avec une équipe, et j’apprécie cet aspect.

©Fred Chapotat

Votre moment préféré de la journée ? J’aime bien le lever, car la nouvelle journée commence. J’aime aussi le moment entre chien et loup, avec une lumière si spéciale... c’est un moment presque inquiétant !

Votre musique du moment ? En ce moment j’écoute un peu de classique, j’aime bien les musiques du monde. J’ai réécouté Eleor de Dominique A. que j'aime beaucoup… J’ai des goûts assez éclectiques.

Pour vivre un moment de poésie en compagnie de Yolande Moreau et Christian Olivier, rendez-vous à Saint-Pierre-des-Corps le 6 décembre 2018. Pour réserver c'est juste ici.