L’AGENDA DES SORTIES DU 37

lien agenda
  • image annonceur
  • image contact

Trouver une sortie



max bird ©Pascal ItoMAX BIRD

« Enfant, je voulais devenir biologiste »

Enfant caché de Fred & Jamy ? Frère d’armes de Nicole Ferroni ? Toujours est-il que l’humoriste Max Bird marie humour et sciences à merveille. Sur Youtube comme sur scène dans son Encyclo-spectacle, le presque trentenaire a fait sienne la devise « apprendre en s’amusant ».

Pour ceux qui vous connaissent via Youtube, retrouve-t-on sur scène le même rythme et les mêmes thématiques ?

Sur scène ce ne sont pas les idées reçues comme sur youtube. Dans les vidéos comme dans le spectacle, j’aborde des thèmes que l’on trouverait d’ailleurs plus dans un C’est pas sorcier que dans un one man show ! En spectacle je propose le même humour et des thématiques dans la même veine que sur la chaîne youtube, mais les  contenus sont différents : L’Encyclo-spectacle n’est pas composé de vidéos portées à la scène, on est sur un vrai spectacle.

C’est la science qui vous inspire : vous auriez pu devenir scientifique si vous n’aviez pas été humoriste ?

Quand j’étais enfant je voulais devenir biologiste, je collectionnais les dinosaures, je retenais tous les noms des bestioles d’Amazonie en latin, c’était ma grande passion ! J’ai pu aller en Guyane pendant mes années lycée, pour réaliser mon rêve d’enfant : explorer la forêt amazonienne. Sur place je me suis donné à fond, je me suis levé tous les matins pour aller en forêt, je me suis incrusté dans des expéditions scientifiques, j’étais constamment plongé dans ma passion. Et c’est pour cette raison que j’ai complètement changé de voie ! En rentrant en métropole, je ne voyais aucun moyen de revivre des conditions aussi idéales, et je craignais de passer mon temps à comparer, et à me dire que c’était mieux avant... Donc je devais trouver un rêve de secours, j’ai tout plaqué et je suis parti à Paris faire du théâtre.

Vous menez tout de même un travail de recherche pour alimenter vos vidéos et votre spectacle, comme un chercheur ?

Complètement ! Pour les premières vidéos je prenais des thèmes que je connaissais déjà, les animaux, la mythologie,… Mais plus ça va et plus je me frotte à des sujets qui m’obligent à me plonger dans des recherches donc c’est cool car ça me pousse à continuer de dévorer des bouquins par curiosité, c’est quelque chose que j’adore !

Votre succès sur youtube joue un rôle dans votre carrière sur scène ?

Je jouais déjà le spectacle avant d’avoir la chaine youtube, dans des petits théâtres où il n’y avait pas forcément foule. Et ça a été radical : la chaîne youtube a pris 120 000 abonnés en un weekend, et à partir de ce moment-là les salles étaient pleines et j’ai pu commencer à jouer dans des lieux plus grands. Aujourd’hui, tous les humoristes cherchent à faire un programme internet pour aider à faire marcher leur spectacle, et il est parfois difficile de lier les deux. L’avantage c’est que mon programme youtube est dans le même esprit que le spectacle, donc il y a un vrai transfert entre les spectateurs internet et ceux qui viennent voir le spectacle, alors que pour d’autres humoristes la différence entre les vidéos et le spectacle peut rendre plus difficile cet impact de youtube sur les réservations des spectacles.

Et par quelle vidéo nous conseillez-vous de commencer pour entrer dans votre univers ?

Le sketch qui a le mieux marché sur internet est celui sur Œdipe, il a souvent été vu par les gens qui hésitent à venir voir le spectacle. 

La musique qui tourne en ce moment chez vous ? Les derniers titres de Muse qui s’apprêtent à sortir un nouvel album.

Votre livre de chevet ? Je ne suis pas un grand lecteur mais je reçois beaucoup de bouquins de mes copains youtubeurs, donc c’est devenu ma lecture du moment.

Une gourmandise préférée ? Je ne suis pas un grand mangeur, mais je sus un adpete de la mozzarella, nature, telle quelle. C’est un peu étrange mais c’est mon plaisir coupable !

max bird ©Pascal ItoRetrouvez l'inimitable Max Bird sur la scène de l'Escale le 29 novembre 2018 ! Pour explorer son univers, rendez-vous juste ici, et pour réserver votre place avant qu'il n'y en ait plus, un petit clic par là.