L’AGENDA DES SORTIES DU 37

lien agenda
  • image annonceur
  • image contact

Trouver une sortie



morgane ji ©FauneBOX.JLGMORGANE JI

"je vais surtout là où j’ai envie d’aller, selon les sonorités, selon ce qui m’inspire ou me touche…"

Avec ses musiciens, la chanteuse, auteur-compositrice Morgane Ji a passé l'été à naviguer de festivals en salles de concerts depuis la Sibérie jusqu'au Portugal. En septembre elle sera sur la scène de Jazz en Touraine. Un événement attendu tant par le public que par ce groupe tourangeau !

Morgane quel est votre lien exact avec la Touraine ?

Je suis réunionnaise, j’ai été adoptée par une maman bretonne, et nous sommes venus habiter en Touraine. J’ai vécu et je vis toujours en Touraine ! Et je suis entourée de musiciens tourangeaux.

morgane ji ©FauneBOX.JLGCôté musique, vous avez fait le choix du banjo : qu’est-ce qui vous a amenée vers cet instrument ?

Le banjo est un instrument assez roots, et j’aime ce qui sonne roots et de manière un peu imparfaite. La puissance acoustique du banjo est agréable pour la composition et pour le studio, et en même temps quand on l’électrifie en live avec la possibilité d’ajouter des effets, des distorsions, il prend toute sa puissance ! C’est un instrument à plusieurs facettes, c'est ce qui m’intéressait.

Votre musique aussi a plusieurs facettes ! Sur votre EP vous chantez en anglais, en créole, en français… L’album qui sortira en octobre sera lui aussi un beau mélange musical et culturel ?

Oui car l’EP est un extrait de l’album à venir. Dans ma démarche, je me préoccupe assez peu du style musical, je vais surtout là où j’ai envie d’aller, selon les sonorités, selon ce qui m’inspire ou me touche… Il y a une recherche sonore qui a aussi pris place dans le projet, aux côtés du réalisateur artistique E.R.K avec qui je travaille maintenant depuis plusieurs années. L’album a un côté inclassable, en naviguant entre le rock, la pop, la world, quelques touches traditionnelles, la musique électronique… Ce qui explique sans doute qu’on ait plus de concerts à l’étranger qu’ici en France où les gens aiment bien mettre les choses dans des cases.

Vous êtes aussi une artiste multi-facettes puisque vous vous intéressez au graphisme et à la vidéo. Avez-vous réalisé des clips ou visuels pour d'autres artistes ?

J’ai par exemple travaillé avec le projet d’Olivier Carole (Oceakyl), je suis aussi allée faire des documentaires en Inde… La peinture, la vidéo, la création graphique, ce sont des éléments qui sont pour moi dans la continuité de l’expression artistique. L’univers graphique est donc partie prenante de mon projet musical. J’aime bien que les musiques soient imagées, les chansons m’arrivent parfois avec des images dans la tête et j’essaie ensuite de les donner à voir.

 

Le titre de l'album est "Woman Soldier" : quel type de combattante êtes-vous ?

Il faut avoir un fighting spirit quand on est une femme, notamment quand on est dans la musique ! On croise des gens qui veulent déformer votre musique, la transformer en quelque chose de commercial, il faut donc être une combattante pour imposer son univers artistique tel qu’on veut le présenter au public, sans le dénaturer. Et je suis bien sûr sensible aux combats des femmes à travers le monde, petits ou grands : la lutte pour l’IVG, l’égalité salariale, mais aussi les luttes personnelles de femmes dont on ne parle pas, celles qui éduquent leurs enfants avec justesse et justice ; le combat pour l’éducation a une extrême importance pour ce que sera notre monde de demain.

Vous jouerez à Montlouis-sur-Loire pour le festival Jazz en Touraine : le jazz fait-il partie de vos influences musicales ?

C’est tout simplement par le jazz que je suis rentrée dans la musique ! On a la chance aujourd’hui d’avoir des festivals de jazz partout dans le monde et en France qui ouvrent leurs portes à d’autres musiques. Cela nous a permis de jouer au festival de jazz de Casablanca, de TanJazz l’an dernier à Tanger… Et maintenant Jazz en Touraine, où nous sommes vraiment heureux de jouer car ce festival est le premier à nous donner l'occasion de jouer dans notre région ! On est contents d’avoir du succès à l’étranger, mais on est aussi aux anges que Jazz en Touraine nous ouvre ses portes, car c’est le premier à le faire ici en Touraine ! On est très ravis de la confiance accordée par l’équipe, c’est une marque de reconnaissance et un moment de partage qu’on a hâte de vivre !

 

Un artiste coup de cœur à nous faire découvrir ? Oceakyl, le groupe d’Olivier Carole, qui me fait beaucoup voyager.

Votre petit plat ou gourmandise préférée ? Le rougail-saucisse !

jazz en tourainePour découvrir une artiste tourangelle qui s'exporte et qui vaut le détour, rendez-vous samedi 22 septembre 2018 sur la scène Magic Mirrors du festival Jazz en Touraine. Toutes les infos sur le festival et les réservations en un clic juste ici. Et pour suivre les actualités de Morgane Ji, rendez-vous sur son site officiel et sa page Facebook.

 Crédits photos ©FauneBOX.JLG