L’AGENDA DES SORTIES DU 37

lien agenda
  • image annonceur
  • image contact

Trouver une sortie



LA PETITE HISTOIRE...

... DE LA CONQUÊTE SPATIALE

Jules Verne l’a rêvé, les Soviétiques l’ont fait ! Cette utopie qui hante les rêves humains depuis le Moyen-âge est devenue réalité grâce à des progrès moins poétiques : ceux de la guerre. C’est en effet l’amélioration des fusées et armements militaires au cours de la deuxième guerre mondiale qui a très certainement donné un coup d’accélérateur à la conquête de l’espace.

Une fois passé le contre-coup du conflit, Etats-Unis et Union Soviétique se sont donc mis à jouer à « qui ira dans l’espace le premier ». Après avoir envoyé un premier satellite en 1957, le fameux Spoutnik, puis la chienne Laïka quelques mois plus tard, l’URSS avait une fusée d’avance et confirme sa domination en faisant prendre l’air à Youri Gagarine en 1961. Côté américain, il faut attendre 1962 pour que John Glenn rejoigne lui aussi les étoiles.

Pendant que Soyouz et Apollo font la course (avec une tentative de vol commun en 1975 pour faire ami-ami), d’autres s’essayent aussi à la discipline : saviez-vous que l’Italie avait lancé son propre satellite en 1964 ? Car derrière l’exploration de l’espace par l’homme, se cachent des intérêts commerciaux et stratégiques variés. Aujourd’hui on compte ainsi plus de 2000 satellites en orbite !

Après les premiers hommes en orbite, les Américains ont foulé le sol de la Lune en 1969 (même si certains n’y croient pas et dénoncent un complot, partons du principe que c’est vrai). Et depuis, on se contente d’aller se balader là-haut. Là-dessus, les Européens ont pris le train en marche et se sont bien rattrapés : l’Agence Spatiale Européenne est la 3e au monde, avec la fameuse fusée Ariane et ses décollages depuis Kourou en Guyane.

Prochain objectif : Mars bien sûr ! Dès les années 1960 les premiers vaisseaux s’en sont approchés, et les Soviétiques y ont posé un premier appareil dès 1971. Avec la fin de la Guerre Froide, les collaborations entre nations se développent de plus en plus et permettent ainsi des avancées technologiques de premier ordre.

Des sondes se posent sur Mars dans les années 90, et on explore l’espace avec la station spatiale internationale qui voit le jour  à la fin des années 90, dans la lignée de la station soviétique MIR. Depuis vingt ans on complète progressivement la SSI, module par module, en fonction des budgets et des vols programmés. Mais on ne s’étalera pas sur le sujet, voyez pour cela son dernier visiteur en date, Thomas Pesquet !

Et pendant que les scientifiques mènent leurs expériences sur terre ou dans l’espace, d’autres comme le milliardaire Elon Musk envoient des touristes et des voitures en orbite…