L’AGENDA DES SORTIES DU 37

lien agenda
  • image annonceur
  • image contact

Trouver une sortie



Brahim ZaibatBRAHIM ZAIBAT

« ne jamais se mettre de limites »

Depuis ses débuts de danseur au sein du Pockemon Crew, Brahim Zaibat a fait du chemin : danseur pour Madonna, consultant artistique pour Robin des Bois, Il a désormais son propre show Rock it All, dont il nous dit quelques mots avant son passage à Tours le 22 novembre prochain.

On a encore vu peu d’extraits de votre spectacle, mais il semble mélanger hip-hop et danses latines…

Oui, cet extrait passé sur France 2 reflète le mélange qu’il y aura sur scène, avec des choses de mon milieu à moi, le hip hop, et celui que j’ai découvert dans l’émission Danse avec les Stars, c’est-à-dire les danses latines, danses de salon. On va mixer les danses, aussi bien hip hop et danses latines que jive et danse contemporaine, pour faire un gros mash- up de tout cela. Vous pourrez en voir un avant-goût dans le Plus Grand Cabaret du Monde (France 2) du 18 octobre.

Vous avez donc découvert les danses de salon grâce à Danse avec les Stars ?

Je les connaissais avant, mais cela ne m’intéressait pas du tout. Dès le 1er jour d’entraînement pour l’émission j’ai eu le coup de cœur, ça a été une révélation et j’en suis devenu fana !

Qu’est-ce que l’émission vous a apporté d’autre ?

J’ai découvert le travail avec un prof, car cela ne m’était jamais arrivé avant, je n’avais jamais eu d’enseignant. Quand on m’a dit que j’aurais un prof pendant trois mois j’avais peur que ce soit difficile, et finalement c’était super car c’est toujours mieux d’apprendre avec d’autres gens… Evidemment l’émission m’a aussi apporté la médiatisation que je souhaitais depuis le début de ma carrière (différente de celle due à ma vie privée), j’ai pu montrer à la France entière ce que j’étais capable de faire.

 

 

Sur votre show vous êtes aussi le « prof » et le chorégraphe ?

C’est Yaman, mon partenaire de toujours, qui s’occupe de la chorégraphie. On a travaillé ensemble sur la comédie musicale Robin des Bois, on a fait la tournée de Madonna, on se connaît depuis des années depuis l’époque où on s’affrontait car il était dans un crew sur Paris et moi à Lyon. On se connaît par cœur et on est ensemble sur tous ces projets. Sur mon spectacle je ne peux pas être à la fois danseur et avoir un regard extérieur, donc il est directeur artistique et chorégraphe du show.

Comment avez-vous choisi les danseurs qui vous accompagnent sur votre spectacle ?

On a fait un casting et on les a choisis ensemble avec Yaman. Ce sont aussi bien des danseurs issus du hip hop que de la danse de salon ou du contemporain, et tous apprennent les autres disciplines qui seront présentes dans le spectacle. Quand tout le monde saura tout faire ce sera extraordinaire !

Pour le projet suivant, la comédie musicale Les Trois Mousquetaires, vous serez aussi comédien : comment abordez-vous cela?

Depuis que j’ai travaillé sur l’artistique de Robin des Bois - et je remercierai toujours Roberto Ciurleo et Gilbert Coullier qui nous ont permis de travailler sur ce projet - je me suis retrouvé un peu frustré d’être en coulisses, j’avais envie d’être sur scène. Je me suis dit qu’à la prochaine occasion j’essaierai d’y être, donc quand la production a voulu qu’on retravaille sur le projet en artistique, j’ai exprimé ma volonté d’être dans le spectacle… et j’espère m’en sortir comme il faut.

Vous chanterez en plus de jouer et danser ?

Déjà jouer la comédie c’est nouveau pour moi, donc je vais commencer à prendre des cours et travailler. J’ai l’envie personnelle de pouvoir chanter un jour peut-être, mais je ne pense pas être doué, je m’entrainerai et on verra !

Après un parcours comme le vôtre, avez-vous encore des rêves à réaliser ?

Danser, encore et toujours. Je rêve de danse quotidiennement, le rêve ce serait d’être capable de danser jusqu’à la fin de ma vie, faire de nouveaux spectacles, des tournées… mon envie est infinie dans la danse. Je sais que le corps ne tiendra pas et que je ne danserai pas jusqu'à 90 ans mais j’irai au maximum ! Après, j’ai toujours aimé le cinéma, donc pourquoi ne pas repartir dans cette voie… ?

Brahim Zaibat

Le conseil pour ceux qui veulent suivre votre voie ? Ne jamais se mettre de limites, rien n’est impossible, aller jusqu’au bout. Je l’ai constaté, depuis que je me suis enlevé les barrières j’ai accompli ce que je voulais.

L’endroit où vous rêvez de danser ? Dans un endroit avec le plus gros rassemblement de personnes au monde, au plus proche des gens.

Dernière chanson fredonnée ? The Weeknd et leur titre « Rolling Stone ».

Brahim Zaibat Rock it All TourRendez-vous le 22 novembre prochain au Vinci de Tours pour le Rock it All Tour ! Renseignements et réservations sur www.cheyenne-prod.com.

BRAHIM ZAIBAT - INTERVIEW PROG