L’AGENDA DES SORTIES DU 37

lien agenda
  • image annonceur
  • image contact

Trouver une sortie



LA PETITE HISTOIRE...

...DU PATIN A GLACE

Entre les couples évoluant sur la glace en justaucorps d’aujourd’hui et les chasseurs du Ier millénaire, avouez qu’il y a un monde ! Et pourtant, ils ont un point commun : le patin à glace. Les fouilles archéologiques permettent de remonter loin dans le temps, au moins jusqu’au VIIIe siècle. A l’époque, on patine sur des lames en os, et la chaussure est faite de peaux de bêtes. Pas de figures ou d’amusement : le patin sert surtout à se déplacer dans les contrées où l’eau gèle en hiver.

Quelques siècles plus tard, la bonne société s’empare du patin pour en faire un loisir. C’est ainsi à Edimbourg en Ecosse que naît le premier club, l’Edinburg Skating Club, et l’élite s’y met petit à petit. On raconte même que Marie-Antoinette se serait essayée à la glisse ! Et grâce aux colons hollandais et anglais, le patin traverse aussi l’Atlantique.

Mais c’est au XIXe siècle que la pratique du patinage se développe et obtient ses lettres de noblesses. Au siècle de la révolution industrielle, à l’époque où naît une société occidentale moderne et de loisirs, on patine à tout-va. Sur les lacs, les bassins de Versailles ou les étangs de Gentilly… Toutes les occasions sont bonnes !

En 1813 le manuel Le vrai patineur ou les principes sur l’art de patiner avec grâce permet aux néophytes de s’initier en douceur aux prémices de ce qui sera le patinage artistique. Petit à petit, au simple plaisir de glisser s’ajoute en effet celui de danser. La pratique gagne du terrain, et les premiers championnats sont organisés à la fin du XIXe siècle : championnat d’Europe à Hambourg en 1891, et mondiaux en 1896 à Saint-Pétersbourg.

C’est également l’époque où on invente des figures : l’Axel, créé par le Norvégien Axel Paulsen, le Salchow du Suédois Ulrich Salchow, ou bien sûr le Lutz initié par l’Autrichien Alois Lutz.

Les femmes se font peu à peu leur place : après le coup d’éclat de Madge Syers, seule femme participant aux championnats du monde de 1902 où seuls des hommes étaient jusque-là en compétition, l’Union Internationale de Patinage exclut les femmes de la compétition habituelle, pour leur créer leur propre championnat. 

Paradoxalement, c’est au moment où on sépare hommes et femmes qu’est créée la catégorie « couple », qui fait partie des compétitions de patinage artistique lors des Jeux Olympiques de 1908, et bien sûr des Jeux Olympiques d’Hiver créés en 1924.

Aujourd’hui, fini les figures imposées et place à la créativité ! Expression artistique et créativité sont autant récompensés que les qualités techniques. Avec toutes les patinoires qui fleurissent en Touraine à Amboise, Tours ou Bourgueil, c’est maintenant à vous de jouer !