L’AGENDA DES SORTIES DU 37

lien agenda
  • image annonceur
  • image contact

Trouver une sortie



lv88LUDWIG VON 88

 Après une quinzaine d'années d'absence, les Ludwig von 88 sont de retour sur scène. A l'aise aussi bien au HellFest qu'au ReggaeSunSka, les Ludwig seront sur la scène des Courants d'Amboise le samedi 1er juillet. Un prétexte idéal pour leur demander où ils étaient passés... Et c'est Karim qui nous répond :

Après la compil "Mort aux Ludwig von 88" en 2006 on pensait le groupe enterré, qu’est-ce qui vous a poussé à reprendre l’aventure ?

Finalement ils n’ont pas réussi à nous enterrer, ils ont essayé de massacrer nos morceaux sur cette compil’, c’était tellement petit et bas qu’on devait revenir ! Mais on a quand même attendu 20 ans avant ce retour !

Qu’est-ce qui vous faisait hésiter ?

On n’hésitait pas vraiment : Bruno était en Espagne et travaillait sur son projet Sergent Garcia, je bossais sur d’autres proets, Charlu avait déménagé sur Avignon, chacun était parti dans d’autres trucs... Après plus de 20 ans de concerts ça faisait du bien de penser un peu à autre chose. Puis on s’est retrouvés, on a commencé à refaire des trucs ensemble et on a voulu faire un concert pour rigoler, et puis on s’est tellement amusés qu’on a décidé de repartir !

C'est un retour gagnant, les salles se remplissent : vous vous y attendiez ?

On ne s’attendait à rien, on voulait juste faire des concerts sur quelques festivals pour se faire plaisir, alors tant mieux ! Les gens sont contents, nous aussi, donc on continue, même si on n’est pas dans le stakhanovisme avec une quinzaine de concerts par an.

Après 15-20 ans sans tourner, sentez-vous un petit coup de vieux ?

Disons qu’on est un peu plus sérieux donc on gère un peu mieux les concerts et la vie de tournée, d'autant qu'on a continué à faire de la musique chacun de notre coté donc on n'était pas non plus complètement rouillés. On n’est pas prêts d’être à la retraite, les boulots de salariés c’est pas pour nous !

Vous avez une discographie très bien remplie, comment s’est fait le choix des morceaux joués en live ?

On a une pieuvre en camisole dans un aquarium et on la laisse choisir avec ses tentacules... Non, en fait on a pris les tubes, c’est le plus simple ! On a plus de 150 morceaux je crois, donc il faut forcément faire un choix : on a pris ceux qui plaisaient le plus au public et qu’on avait envie de jouer, cela donne une liste d’une vingtaine de morceaux qu’on change régulièrement.

Pour les jeunes de moins de 15 ans qui ne vous connaitraient pas vous diriez que vous jouez du punk ?

Oui et non ! La musique est dans l’esprit punk de l'époque, c’est-à-dire tout le monde peut le faire, on n’a pas besoin de savoir jouer des méga-solo à la guitare ou d’avoir une grosse maison de disques pour faire un groupe, avec pas beaucoup d’accords quoi !

On n'est donc pas prêts de vous voir reprendre Yvette Horner ou Michel Sardou sur scène...

Bien sûr que si, on pourrait reprendre les lacs du Connemara !

Bientôt de nouvelles chansons ? Je pense qu’on va s’y mettre : Ce serait nul ou génial, on verra bien ! Ce ne sera peut-être pas un album, des chansons diffusées sur internet peut-être…

Le plus désagréable dans la vie de tournée ? Les kilomètres de route, le reste c’est que du bonheur !

En ce moment dans votre mp3 ? Je suis vieux, je n’ai pas de mp3. Juste avant l’interview j’écoutais de la musique baroque, mais il y a surtout tous les groupes que j’écoute depuis que j’étais môme ! Il y a aussi des groupes vachement intéressants aujourd'hui, mais loin des médias, dans des milieux plus intimistes. Et d'un autre côté il y a beaucoup de variétés et de grosses machines genre Star Ac qui ne me semblent pas intéressants. C’est la différence avec nos débuts : à l’époque on ne faisait pas une carrière sur une album, on faisait plusieurs disques, des tournées, et c’est peut-être pour ça qu’on reste dans les mémoires - sans exagérer hein !

Un duo qui vous fait rêver ? Il y en a plein, mais comme je peux aller les voir en concert donc je n’ai pas spécialement besoin de jouer avec eux sur scène ! Ou peut-être Black Sabbath mais ils commencent à se faire vieux ! Il y a un moment où les groupes devraient arrêter… On n’en est pas encore là, on fera peut-être des tests physiques histoire de pas dépasser la date-limite ! Et surtout on arrêtera au moment où on commencera à se faire chier !

courantsPour replonger dans les tubes de votre adolescence ou découvrir les Ludwig von 88, rendez-vous samedi 1er juillet sur la scène du festival Les Courants aux côtés de Sacracrow, I am un chin, Taiwan MC et Volodia.