L’AGENDA DES SORTIES DU 37

lien agenda
  • image annonceur
  • image contact

Trouver une sortie



Abdellatif Lâabi

Petites Lumières

éditions La Différence

A l'occasion du Printemps des Poètes, nous souhaitions vous parler d'un grand poète VIVANT : Abdellatif Laâbi né en 1942 au Maroc. Son nom ne vous dit peut être rien mais au vu du nombre de personnes qui se sont présentées pour la rencontre avec lui lundi 6 mars à la librairie, c'est une star et pas que de la poésie. Monsieur Laâbi est en effet un grand intellectuel de notre temps.
Fondateur de la revue « Souffles » au Maroc à la fin des années 1960, il est également traducteur (notamment de Mahmoud Darwich), et homme de théâtre.

Nous recevions Monsieur Laâbi pour la parution de « Petites lumières », recueil de textes publiés entre 1982 et 2016 qui reprent les problématiques de l'oeuvre de Monsieur Laâbi : exil, devoir de mémoire, langues française et arabe, enjeux de la culture au Maroc, etc. « Petites lumières » est un ouvrage essentiel pour découvrir la pensée de cet auteur boulimique d'écriture.

Il faut également conseiller la lecture de l'excellent recueil  de poésie, « L'arbre à poèmes » où l'on retrouve toutes ses préoccupations dans une belle langue simple mais forte et qui sait retenir l'attention de son lecteur, voire même l'apostropher pour lui rappeler que nous sommes vivants et que nous devrions nous en étonner.

Il y a un cannibale qui me lit

Il y a un cannibale qui me lit
C'est un lecteur férocement intelligent
un lecteur de rêve
Il ne laisse passer aucun mot
sans en soupeser le poids de sang
Il soulève même les virgules
pour découvrir les morceaux de choix
Il sait lui que la page vibre
d'une splendide respiration
Ah cet émoi qui rend la proie
alléchante et déjà soumise
Il attend la fatigue
qui descend sur le visage
comme un masque de sacrifice
Il cherche la faille pour bondir
l'adjectif de trop
la répétition qui ne pardonne pas
Il y a un cannibale qui me lit
pour se nourrir

Monsieur Laâbi sait aussi parler aux enfants lorsque, choqué par les attentats de Paris en 2015, il leur adresse un poème d'espoir et d'humanité. 

J'atteste

J'atteste qu'il n'y a d'Être humain
que Celui dont le cœur tremble d'amour
pour tous ses frères en humanité
Celui qui désire ardemment
plus pour eux que pour lui-même
liberté, paix, dignité
Celui qui considère que la Vie
est encore plus sacrée
que ses croyances et ses divinités
J'atteste qu'il n'y a d’Être humain
que Celui qui combat sans relâche la Haine
en lui et autour de lui
Celui qui dès qu'il ouvre les yeux au matin
se pose la question :
Que vais-je faire aujourd'hui pour ne pas perdre
ma qualité et ma fierté
d'être homme ?

Abdellatif Laâbi, 10 janvier 2015

Enfin, nous ne saurions que vous recommander la lecture de « Chroniques de la citadelle d'exil » écrit pendant les 8 années de détention et de torture que subit Monsieur Laâbi suite à son combat pour une ouverture intellectuelle et culturelle sous le règne de Hassan II. Il s'agit de correspondances adressées essentiellement à sa femme Jocelyne mais aussi de lettres à ses amis ou à ses jeunes enfants. Ce petit recueil très émouvant est également la preuve de la grande force intellectuelle de l'auteur qui refuse tout apitoiement et même, au contraire, magnifie sa souffrance jusqu'à rendre son emprisonnement poétique.

Lettre du 16 juin 1980 adressée à sa femme Jocelyne (1 mois avant sa libération) :

[…] Crois-moi. Ca va bien, malgré tout ce que tu peux croire. Tu me connais. Je ne suis pas homme à m'enliser, quelle que soit la nature du terrain et des épreuves. J'ai une bonne boussole : ma passion de vérité et de justice. Et s'il m'arrive de tituber ou d'hésiter parfois, c'est parce qu'il m'est dur de croire ce que m'indique ma boussole. Mais je finis par la suivre. 

A toi mon aimée, ma tendresse du soir. Il fait beau dans ma cellule. Je sais que tu m'aimes. […]

Coup de coeur de Claire, libraire au rayon poésie de La Boîte à Livres.

 Amoureux du bouquin : Retrouvez toutes les actualités et rencontres de la Boite à Livres sur www.boitealivres.com