L’AGENDA DES SORTIES DU 37

lien agenda
  • image annonceur
  • image contact

Trouver une sortie



LA PETITE HISTOIRE...

...D’OLIVIER DEBRÉ

Olivier Debré - photoCCCOD. Des lettres en pagaille pour un nouveau lieu qui sort de terre : le Centre de Création Contemporaine Olivier Debré. Il n’en fallait pas plus pour que nous nous posions une question inévitable : Olivier Debré, qui c’est ?

Le nom de famille vous est sans doute familier : le professeur Robert Debré était un grand médecin du milieu du XXe siècle, Michel Debré et son fils Jean-Louis Debré se sont illustrés en politique.

Il en va tout autrement pour Olivier (frère de Michel, et oncle de Jean-Louis, si vous avez bien suivi) : il est l’artiste de la famille. Il faut dire qu’il avait de qui tenir puisque son grand-père maternel n’était autre que le peintre Edouard Debat-Ponsan, installé en Touraine. Une terre que l’artiste affectionne et où il s’installera après avoir hérité du domaine familial à Vernou-sur-Brenne.

Nous sommes alors en 1978, Olivier Debré a déjà cinquante-huit ans et une carrière d’artiste international à son actif. Initié à l’art par son grand-père, l’adolescent devenu adulte s’est formé à l’Ecole des beaux-arts de Paris en 1938, et a mis au monde ses premières œuvres durant la deuxième guerre mondiale. Des tableaux abstraits où se reflète le pessimisme de leur auteur, confronté à la guerre et l’inhumanité.

Faille jaune vif, fond bleu ver,  1990, collec. privée

Olivier Debré, Faille jaune vif, fond bleu vert,
1990, huile sur toile, 180 x 180 cm, Collection privée

 

Au sortir du conflit, le voilà exposant à Paris, puis New-York et de nombreux salons. Ses « Signes personnages » et ses « signes paysages », figures abstraites qu’il développe en séries, parcourent le monde à ses côtés, depuis la Touraine jusqu’à la Scandinavie en passant par le Maroc…

C’est le petit moment «soyons chauvins»: même si ses voyages lui inspirent plusieurs toiles, c’est bel et bien notre chère Loire qui restera sa principale source d’inspiration !

Mais l’artiste n’est pas que peintre : dès 1979 il enseigne en effet aux beaux-arts de Paris comme chef d’atelier d’art mural. Autrement dit, créer sur des façades et autres monuments ne lui fait pas peur !

Métro ToulouseL’homme qu’aucun défi n’effraie accepte ainsi les commandes : on lui doit aussi bien le rideau de scène de la Comédie-Française parisienne en 1987, qu’une ornementation du métro toulousain en 1993. Parce que franchement, pourquoi ne pas faire descendre l’art non seulement dans la rue, mais aussi en sous-sol ?

Artiste amoureux de la Touraine, figure internationale de l’art contemporain et friand d’architecture et autres créations urbaines : Olivier Debré semblait donc tout indiqué pour donner son nom à notre nouveau Centre de Création Contemporaine, qui ouvrira ses portes au public début mars.

 

Photographie : Olivier Debré au moment de la préparation de l’exposition Olivier Debré. Quatre tableaux, Tours, CCC, été 1991 – photo ©François Poivret.