L’AGENDA DES SORTIES DU 37

lien agenda
  • image annonceur
  • image contact

Trouver une sortie



florent peyreFLORENT PEYRE

« j’aime une chose : jouer »

Florent Peyre s’est fait un nom grâce à l’émission télé de Laurent Ruquier On ne demande qu’à en rire. Passé expert dans l’art de faire rire, il tourne depuis déjà deux ans son spectacle Tout public ou pas qu’on découvrira à Montlouis le 31 mars (date originellement programmée le 27 janvier 2017).

Vous jouez aussi bien la poule que Charlie Chaplin sur scène : c’est le destin que vous envisagiez au Conservatoire et au Cours Florent ?

Je n’envisageais pas directement le one-man show à l’époque, mais en regardant les choses a posteriori je me rends compte que depuis ma plus tendre enfance j’ai baigné dans la culture de l’humour. A dix ans je ne loupais jamais La Classe le soir, je connaissais tous les sketches de Palmade, Bigard, Robin, les Nuls,  les Inconnus… Je regardais avec mes parents les films de De Funès ou les pièces de Jacqueline Maillan... Quand j’ai commencé le théâtre, j’allais naturellement vers un registre sketch et mes profs cherchaient à me faire travailler d’autres choses pour compléter mon jeu. C’est surtout en sortant du Conservatoire de Marseille que j’ai décidé de faire du one-man : plutôt que d’attendre d’être pris pour une pièce ou de réussir un casting, autant écrire quelque chose moi-même pour avancer tout seul, c’était le moyen de monter sur scène rapidement.

Maintenant que tout roule, vous continuerez tout de même le one-man show ?

Je ne sais pas encore ce que sera mon 2e spectacle mais il y en aura un, il faut juste que je trouve le temps. La chance que j’ai c’est de pouvoir faire du one-man, du théâtre avec la pièce Franchise obligatoire, du cinéma, de la télé…  la comédie musicale Spamalot à Bobino avec Pef en 2013… Plein de choses dans des registres différents qui me confirment à chaque fois que j’aime une chose : jouer, que ce soit sur scène ou devant une caméra. Je ne me vois pas me passer ni de l’un ni de l’autre.

Votre spectacle est mis en scène par Claire Jaz, comédienne et humoriste belge : que vous apporte son regard ?

Cela fait un moment qu’on n’a pas retouché ensemble le spectacle car cela fait maintenant un petit moment que le spectacle est en tournée, j’apporte donc des évolutions en trouvant des choses sur scène. Mais le texte a été écrit en partie avec elle pendant les années "On ne demande qu’à en rire" (émission animée par Laurent Ruquier sur France 2 - ndlr) et jusqu’en 2014, puis j’ai réécrit avec Philippe Carivière qui est l’auteur de Nicolas Canteloup, et Matthieu Burnel et Cédric Clémenceau qui écrivent beaucoup pour la télé, notamment l’an dernier pour les Guignols. On a retravaillé le texte en 2014 pendant que j’étais à l’Européen.
Le regard de Claire m’aidait sur la mise en scène et la direction d’acteur, comment gérer les personnages, et surtout au début d’"On ne demande qu’à en rire" elle était très vigilante sur mon énergie, car c’est un atout mais cela peut aussi être mon pire ennemi. Si elle n’est pas contrôlée on est dans l’excès, donc elle m’a appris à la gérer pour ménager des temps forts et d’autres plus calmes, ce qui est important sur scène car  1h30 de spectacle en continu au niveau maximum ce n’est pas agréable. Les contrastes rendent au contraire le spectacle plus savoureux.
A l’écriture c’est bien davoir quelqu'un en face, car je n’aime pas écrire seul. Je suis créatif mais quand je suis seul j’ai toujours l’impression que mes idées sont mauvaises. Avoir quelqu’un en face permet de valider une idée et de la pousser plus loin, et comme ces co-auteurs sont talentueux ce travail de groupe apporte beaucoup. Tous ces gens apportent un œil extérieur et amènent leur talent aussi, donc c’est forcément constructif !

Quand on  vous voit dans l’émission Vendredi Tout est Permis (VTEP), on se dit que vous êtes forcément passé par la case Match d’improvisation…

Eh bien non, j’ai découvert le match d’impro lorsque la LIFI (Ligue Française d’Improvisation) organisait des matchs contre une équipe On ne demande qu’à en rire. C’est une discipline très réglementée, très sportive avec des règles, des arbitres… un petit carcan dans lequel je me sens moins à l’aise. J’avais une petite nature pour ça, mais c’est avec VTEP que j’ai pris confiance et je fais maintenant de plus en plus d’impro sur scène. Le spectacle de base dure 1h35, mais certains soirs je fais 2h car il y a 30 minutes d’impro.

florent peyre

Dans votre mp3 en ce moment ?  Du Kendji Girac évidemment !

Votre bonne résolution 2017 ? Faire au moins aussi bien que 2016.

Votre dernier coup de cœur cinéma ? The Revenant.

Votre livre de chevet en ce moment ? Je ne sais pas lire. Je me suis arrêté à Oui-oui et la voiture magique, que j’ai toujours sur ma table de nuit. Je l’ai commencé en CM2 et que je n’ai pas encore fini. Cela fera partie de mes résolutions 2017 : finir Oui-oui !

florent peyre à montlouisFlorent Peyre sur scène ? C'est le vendredi mars à l'espace Ligéria de Montlouis-sur-Loire ! Et Florent Peyre sur le web, c'est en cliquant juste ici.

Nota bene : date originellement prévue le 27 janvier, reportée au 31 mars. Modalités de remboursement auprès du réseau auquel ont été achetées les entrées.

 

 

Photos ©Cyrille George Jerusalmi