L’AGENDA DES SORTIES DU 37

lien agenda
  • image annonceur
  • image contact

Trouver une sortie



LA PETITE HISTOIRE...

...DE LA MOUSTACHE

moustacheEt vous, vous l’aimez comment ? En guidon ou en brosse à dents ? A moins que vous n’ayez un faible pour la moustache à l’anglaise ? Si l’on se penche de près sur le système pileux masculin (et, pour quelques malheureuses, féminin), il semble exister autant de styles de moustaches que d’hommes !

Le come-back récent de la moustache n’était pourtant pas gagné d’avance, car au fil des siècles elle a subi les aléas de la mode et la concurrence des visages imberbes et de la barbe.

Edouard de GallesLes chevaliers du Moyen-âge arboraient ainsi une grosse moustache bien lustrée, tandis que le prince de Galles Edouard au XIVe siècle portait des bacchantes de belle taille jusque sur la sculpture de son tombeau.

Mais deux siècles plus tard, l’heure n’est plus à l’abondance pileuse : en Angleterre tout comme en Russie, un impôt sur la barbe pousse les hommes à se raser de près.

En France, la moustache aussi connaît des hauts et des bas, tantôt ringarde, tantôt à la pointe de la mode y compris chez les hommes de pouvoir. Du milieu du XIXe jusqu’au début du XXe siècle,elle connaît ainsi son âge d’or : sexy, élégante, virile… A tel point que les gendarmes et autres militaires sont obligés de la porter par un règlement de 1832. Et lorsqu’en 1841 on interdit aux gendarmes de se laisser pousser le poil, c’est le scandale ! Ils regagneront le droit d’avoir la moustache en brosse en 1848... avant de nouvelles allées-et-venues de la réglementation dans les décennies suivantes.

masque à gazMais la moustache sera finalement vaincue par les événements quelques décennies plus tard : en effet, qui dit guerre des tranchées dit masque à gaz, et qui dit masque à gaz dit ni moustache ni barbe, pour éviter les fuites. Une règle toujours en vigueur aujourd’hui dans les armées, où les militaires peuvent se voir interdire la barbe par leur supérieur dans des circonstances similaires.

Clark GableAussitôt la guerre finie, le poil regagne du terrain : du Hercule Poirot d’Agatha Christie aux acteurs Errol Flynn ou Clark Gable, la fine moustache est l’apanage du playboy d’alors. Même si Dali prend le relais, ce sont ensuite des années sombres pour la moustache, progressivement réduite à la ringardise. Tom Selleck, Chuck Norris ou Les Musclés en souffrent encore…

Les modes étant cycliques, la pilosité faciale est tout de même revenue en grâce ces dernières années. Pour certains, au prix de luttes acharnées : les policiers ont ainsi obtenu le droit de porter moustache, barbe et tatouages en 2015. Le tout restant soigneusement entretenu, tout de même. Mais avouez que c’est un peu plus fun de se faire contrôler ses papiers par un gardien de la paix quand il a un look de hipster, non ?