L’AGENDA DES SORTIES DU 37

lien agenda
  • image annonceur
  • image contact

Trouver une sortie



LA PETITE HISTOIRE...

...DU BATEAU IVRE

D’un côté, un couple de passionnés, de l’autre, un ancien cinéma.

Bateau IvreAu début des années 80, Gisèle Vallée et Joël Breton vivent la culture à 100%, au point de créer dans un petit local du quartier Blanqui ce qu’on appelle bientôt le Bateau Ivre. A peine 100 places, une cheminée, une petite scène, de quoi grignoter, les deux agitateurs culturels vivent d’amour et d’eau fraîche pour faire avancer le navire. La rue Eugène-Durand devient vite un incontournable des soirées culturelles tourangelles… au grand dam des riverains qui finissent par se plaindre des nuisances occasionnées par les concerts, pièces de théâtre et autres rassemblements conviviaux (que voulez-vous, la culture et le vivre-ensemble, ça fait parfois un peu de bruit!). Ultimatum de la Mairie : le Bateau Ivre doit voguer vers un nouveau port d’attache.

Au 146 rue Edouard Vaillant, ambiance tranquille et salle obscure : à l’époque glorieuse du cinéma populaire, le Casino accueillait là les cinéphiles, puis laisse place aux cinémas Studio qui installent là leur 3e salle en 1971. Le Studio 3 joue durant plusieurs années les satellites de la galaxie ciné art et essai installée aux Ursulines, jusqu’à son rapatriement à bord du navire amiral au début des années 1980. L’Amphi prend le relais, sans grand succès puisqu’il ferme ses portes quelques années plus tard.

Conjonction des astres et détermination des moussaillons feront le reste: Gisèle Vallée prend le commandement d’un nouveau Bateau Ivre en 1987,  un lieu où musique et théâtre remplacent donc les films d’autrefois devant une salle de quelques 300 fauteuils.

As de trefle au Bateau ivre

As de Trêfle au Bateau Ivre

 

Après 5 ans à Blanqui, le Bateau Ivre repart pour encore 23 ans d’aventures: M, Dionysos, Louise Attaque, IAM, la Mano Negra, Noir Désir, Arthur H, Olivia Ruiz, Les Wampas, Dominique A, Miossec, Zebda, Les Wriggles, Les Têtes Raides, Brigitte Fontaine, Les Ogres de Barback, Philippe Katerine, As de Trêfle… 1500 groupes et 250 compagnies ont foulé la scène du Bateau entre 1982 et 2010.

Vingt-huit ans après des débuts portés par l’enthousiasme et la passion, Gisèle met la clé sous la porte car l’heure de la retraite a sonné. Il faut dire que depuis la suppression des subventions de la DRAC et de la Région en 2007, les marins sont à bout de souffle, mais hors de question pour les amoureux du lieu de capituler.

Ohe du bateauA peine le rideau baissé, le Collectif Ohé du Bateau s’organise donc pour remettre le navire à flot. A force de mobilisations et de négociations, Jean Germain appuie le rachat du local par la SEMIVIT, avant que l’affaire ne parte en eau de boudin…

Collectif Ohé du Bateau - rachatAujourd’hui, c’est la salve de la  dernière chance : Ohé du Bateau réunit tous les volontaires prêts à souquer ferme pour redonner à Tours la salle de spectacle de taille moyenne qui lui manque !