L’AGENDA DES SORTIES DU 37

lien agenda
  • image annonceur
  • image contact

Trouver une sortie



LA PETITE HISTOIRE...

... DE LA PORTE DE L'HORLOGE

18 décembre 2014. 13h45. En quelques minutes, plusieurs siècles d’histoire se retrouvent par terre. La Porte de l’Horloge, qui s’est transformée au fil des siècles en véritable emblème de la ville de Château-Renault, ne danse plus que sur un pied.

Il faut dire que la bâtisse a déjà quelques années au compteur : la première pierre aurait été posée à la fin du XIIe siècle. Et comme tout le monde, avec le temps, elle a poussé. On lui ajoute un étage au XIVe siècle, puis un deuxième aux XVe et XVIe. Cerise sur le gâteau, ou plutôt beffroi sur la porte, on rajoute une cloche qui date de 1523.

Mais à cette époque-là, il est déjà rarement question de sonner l’alarme. Pourtant, la Porte est d’abord née pour protéger le château… de Château-Renault (logique, quand tu nous tiens !). Tout a commencé avec un simple donjon érigé au XIIe siècle sur les ordres du comte de Blois. La zone est en effet convoitée à l’époque par ce noble et son rival le comte d’Anjou. Pour asseoir sa présence et son pouvoir, le Blésois fait donc remplacer l’édifice de bois qui se trouvait là par un bâtiment en dur.

Pour protéger le futur château, judicieusement placé sur les hauteurs, un mur d’enceinte est construit, et se laisse traverser par une porte au rôle défensif essentiel : notre tour fortifiée ! Elle garde encore aujourd’hui quelques signes de son rôle passé : les archères pour décocher quelques flèches ou un assommoir pour estourbir l’adversaire.

La cloche de 1523 n’étant pas l’idéal pour indiquer l’heure, une horloge fait bientôt son apparition et donne son surnom au bâtiment, qu’on trouve aussi mentionné comme «Guichet du château » ou « Porte du Guichet ».

Pourtant pas de ticket d’entrée en vente pour avoir le droit d’accéder au château et aux 2 hectares qu’entourent les remparts : certains disent que ce nom de « guichet » pourrait provenir d’un des premiers seigneurs des lieux, la famille Guicher, d’autres préfèrent y voir une référence au bâtiment qui y était adossé où étaient enfermés des prisonniers. Et ceux-ci recevaient leur nourriture via un guichet.

L’un ou l’autre, aujourd’hui c’est la sculpture d’échafaudages qui impressionne le passant. Depuis plus d’un an elle soutient le monument en danger. La tour est peut-être usée par ces siècles passés à monter le guet et à observer la croissance de la ville de Château-Renault à ses pieds. Les habitants s’en souviennent et récoltent aujourd’hui des fonds pour sa reconstruction.

porte de l'horloge