L’AGENDA DES SORTIES DU 37

lien agenda
  • image annonceur
  • image contact

Trouver une sortie



LA PETITE HISTOIRE...

... DU 11 NOVEMBRE

Savez-vous ce qui vous vaut d’avoir un jour férié le 11 novembre ? Le second triumvirat en -43 avant Jésus-Christ ? L’élection d’Oddone Colonna comme pape en 1417 ? L’invasion de l’île de Sainte-Lucie par les Anglais en 1778 ? Décidément il s’en passe des choses le 11 novembre. Mais c’est celui de 1918 qui nous vaut ce jour de mémoire.

armistice de Retonde11/11/1918. Il est 5h, Rethondes s’éveille. Aux abords du village, en forêt de Compiègne, un wagon de train : cadre insolite pour un moment d’histoire avec un grand H.

Le maréchal Foch représente les Alliés, Matthias Erzberger représente le gouvernement allemand. Les deux hommes sont entourés de généraux et ministres, témoins d’une signature qui change l’avenir de l’Europe... mais n’est au départ qu’un CDD ! L’armistice est valable pour 36 jours, renouvelables.

Ce sont les dizaines de traités signés entre 1918 et 1923 qui mettront le véritable point final à cette guerre des tranchées qui aura duré quatre ans, pour la plus grande surprise de tous ses participants.

Petit voyage dans le temps. 1914 : depuis plusieurs années l’Allemagne et la France se regardent en chiens de faïence, cette dernière ayant du mal à avaler la pilule de la défaite de 1870, et l’Allemagne avec un’appétit toujours plus grand en Europe et en Afrique. C’est la course à l’armement et à la recherche de bons amis : France, Royaume-Uni et Russie d’un côté pour la Triple Entente, Allemagne, Autriche-Hongrie et Italie de l’autre avec la Triple Alliance.

Archiduc Franz FerdinandLe top départ ? L’assassinat d’un archiduc en Serbie. Aucun lien avec les hibous grands ducs, si ce n’est un beau ramage pour ce François-Joseph qui devait hériter du trône austro-hongrois. Ni une, ni deux, le jeu de dominos s’écroule : l’Autriche-Hongrie menace la Serbie, la Russie la défend. Les alliances jouent leur rôle et la guerre éclate.

Tranchées première guerre mondialeTranchées, armes chimiques, casques, avions, zeppelins, véhicules blindés… On n’arrête pas le progrès, encore moins en temps de guerre. Pour ce conflit d’un genre nouveau, les prouesses techniques s’enchaînent dans les deux camps… et les morts aussi. Plus de dix millions de morts, d’autres millions blessés ou mutilés.

Le 11 novembre 1918, après les volées de cloches et autres clairons qui résonnent dans toute la France soulagée, les soldats allemands regagnent un pays aux frontières redessinées par l’armistice, laissant derrière eux armes, sous-marins, et projets coloniaux.

BleuetLes Poilus sont de retour au pays, le Bleuet de France est vendu au profit des anciens combattants, et la vie reprend lentement son cours...

 

Petite histoire du 11 novembre