L’AGENDA DES SORTIES DU 37

lien agenda
  • image annonceur
  • image contact

Trouver une sortie



Arnaud DucretARNAUD DUCRET

 "J'ai toujours voulu être comédien"

A 36 ans, Arnaud Ducret est sur tous les fronts : au cinéma dans la saga des Profs et bientôt chez Dany Boon, à la télé dans Parents Mode d’emploi (France 2) et de retour sur scène en one-man show : le comédien nous dit tout avant son spectacle au Grand Théâtre de Tours.

Vous avez été formé au Cours Florent et avez joué aussi bien au théâtre que dans des films, est-ce que l’envie du one-man show était là dès vos débuts ?

J’ai toujours voulu être comédien, pour moi le one-man, le cinéma ou la télé, tout cela fait partie du métier de comédien. Je ne me suis jamais dit « je veux être humoriste », le one-man show c’est être comédien.

Vous écrivez vos one-man avec d’autres collaborateurs, comment se passe ce travail à plusieurs ?

J’ai créé le spectacle avec Jérôme Commandeur et je co-écrit à présent avec un ami qui s’appelle Marco. En général je suis debout et lui est devant l’ordinateur et note toutes les impros, ensuite on canalise et on construit un sketch.

 

 

Autant sur scène qu’à la télévision dans Vendredi tout est permis (TF1) vous pratiquez beaucoup l’impro, cela a fait partie de votre formation de comédien ?

Je n’ai jamais pris de cours d’improvisation où on vous explique comment se comporter en impro par exemple. Mais j’ai toujours aimé ça, en famille ou au théâtre, imaginer des scènes… Je travaille ça tout seul depuis que je suis gamin et j’adore ça.

Votre jeu est très physique sur scène, vous travaillez avec votre compagne chorégraphe ?

Elle m’aide effectivement pour les chorégraphies, notamment le sketch sur Dirty Dancing : j’y explique que je suis passionné par ce film depuis que je suis gamin, et je fais monter une femme du public sur scène pour faire le porter final de Dirty Dancing (il faudra venir voir le spectacle pour savoir si j’en suis capable !). Pour tout cela elle m’a aidé.

Et vous êtes vraiment passionné par ce film ?

Très honnêtement oui : quand je regardais ce film gamin, je voyais Patrick Swayze entouré de filles et je pensais « Wow ! C’est ça qu’il faut faire ». Et au-delà de ça, j’aimais le tout, ce mec, le mâle qu’il incarnait… Gamin je voulais être un mec comme ça et avoir du succès avec les filles, et j’adore danser, j'aime la musique, donc c’était un tout, et il y a aussi quelque chose d’un peu nostalgique.

 

 

Puisqu'on parle cinéma : on vous voit dans la mini-série Parents mode d'emploi (France 2) et vous faites partie de l'aventure des PROFS au cinéma, avez-vous d'autres projets ?

J’ai des propositions au cinéma, notamment le prochain film de Dany Boon Raide dingue, et un autre film en préparation avec Audrey Lamy et Didier Bourdon, Cendrillon. Je prends toujours beaucoup de plaisir avec Parents Mode d’emploi et ça marche, donc il faut continuer ! Tout me plaît en réalité : si je fais du cinéma pendant 2 mois et que j’enchaîne avec mon one-man-show c’est comme une bouffée d’air frais, puis je retrouve Parents Mode d’Emploi… J’arrive à tourner comme ça et c’est génial car j’arrive à faire plein de choses que j’aime… à faire mon métier tout simplement.

Vous avez un homonyme qui est podologue sportif : vous auriez envisagé d’avoir une autre carrière en dehors de la comédie ?

Je ne sais pas vraiment… Dans la communication sans doute. Ce qui est sûr c’est que je ne suis pas du tout doué pour l’administratif, je déteste les bureaux… Peut-être que j’aurais pu être patron de bar, ou en tous cas être mon propre patron, et rencontrer des gens car c’est quelque chose que j’adore. Dans mon métier j’ai la chance de rencontrer des gens avec qui je n’aurais jamais pensé pouvoir travailler, comme Eddy Mitchell, Didier Bourdon, PEF, Christian Clavier, Isabelle Nanty et bien d’autres. C’est ce que j’aime aussi dans ce métier. Sinon j’aurais peut-être été musicien dans un groupe, qui sait ?

 

Votre gourmandise favorite ? La mozzarella di buffala, crémeuse à l’intérieur. C’est un énorme problème !

Dans votre mp3 en ce moment ? Le dernier Mack Lemore, «Downtown», ça me met une pêche d’enfer avant de monter sur scène !

Votre rituel avant le spectacle ? Mon assistant me fait un massage aux huiles chaudes, surtout quand j’enquille 4 soirs de spectacle à la suite. Il est aussi mon coach sportif. Et sinon, j’adore comme beaucoup d’artistes aller sur scène derrière le rideau et écouter les spectateurs qui s’installent.

Le prochain rêve à réaliser ? Un rêve assez simple : une grande maison dans le Sud avec piscine où je pourrais inviter ma famille, mes amis, tous les gens que j’aime. Je le dis depuis que je suis gamin à ma mère, ça peut paraître basique mais je me dirais alors que j’ai réussi et que je peux, grâce à ce que j’ai fait de ma vie, réunir les gens que j’aime et les voir s’amuser.

arnaud Ducret vous fait plaisirArnaud Ducret sera sur la scène du Grand Théâtre de Tours le 8 décembre prochain avec son spectacle "Arnaud Ducret vous fait plaisir". Retrouvez toutes les informations sur cette date tourangelle dans l'agenda PROG!