L’AGENDA DES SORTIES DU 37

lien agenda
  • image annonceur
  • image contact

Trouver une sortie



SHAKAPONK

«  L’image fait partie de Shakaponk »

 

 

Après un concert phénoménal au Parc Expo de Tours en avril dernier (à revivre en photos sur PROG!), Shakaponk revient sur la scène d’Yzeures N’Rock le 1er août. Steve, clavier du groupe, nous en dit plus sur cette tournée folle qui après les Zéniths de France aborde maintenant les festivals de l’été !

Après le parc expo de Tours en avril, ce sera Yzeures N’Rock en août : quelle est la différence quand vous jouez en festival ?

L’avantage du festival c’est qu’il y a vachement plus de groupes connus en 1e partie, et ça nous est même arrivé d’avoir des têtes d’affiche en 1e partie et on jouait en dernier à 2h du mat’… Ce sont des concerts un peu différents, après une phase de Zénith où on prend les lieux en main, c’est confortable, on choisit la 1e partie, on fait jouer des potes et on fait le show en entier. Sur les festivals ce sera sans doute un peu plus condensé et dynamique, mais l’esprit festival est cool surtout avec les beaux jours. On va dire adieu à nos écrans latéraux créés pour les Zéniths, sur les festoches ce sera quelque chose d’un peu plus réduit, mais nettement plus gros que la plupart des groupes qui jouent en festival et ne veulent pas s’embarrasser d’un décor. On a trouvé un très bon compromis.

Vous êtes un des rares groupes rock à avoir autant de créa visuelle (image et vidéo). Cet aspect visuel est-il vraiment indispensable ?

C’est indispensable pour nous. J’imagine qu’on doit pouvoir faire sans, mais ce n’est pas ce qu’on a envie de montrer, on aime bien cette espèce d’artifice autour, parfois complexe, c’est ce qui fait notre proposition de spectacle. Si tu retires toutes les consonnes à un poème ce sera bizarre, nous sans image c’est bizarre ! On a besoin de tout cela pour marcher… C’est un tout, ça fait partie de Shakaponk.

Et pourquoi le singe ?

La girafe était déjà prise, et entre singe et tigre on a choisi le singe (rires). Au début le singe était vraiment un membre du groupe à qui on voulait faire chanter les chansons, ça l’a été au début, c’est resté un peu, Frah chantait mais le singe véhiculait ce que ça racontait, s’adressait à d’autres singes au sujet du respect de l‘environnement, ce que les êtres humains font à la planète, l’évolution de l’homme… Là-dessus il y a encore plein de trucs à dire !

Au début Frah était seul au chant puis Samaha a rejoint le collectif : cela veut-il dire que Shakaponk pourrait intégrer de nouveaux membres ou que certains pourraient un jour quitter l'aventure ?

Tout à fait, on vit au présent. Par exemple jamais on n'aurait pensé que ça se passerait comme ça pour nous ; on ne peut rien prévoir. Ca fait longtemps qu’on est dans la formation actuelle, qui fonctionne bien, donc personne n’a envie de partir. En tournée, ou avec notre émission In bus with Shakaponk, on échange avec des gens souvent croisés sur la route, loin de toute promo, surtout pour rencontrer du monde. On a par exemple invité les Fills Monkey avec qui on a bien accroché, et l'un d'eux souhaiterait faire une chronique dans l'émission, et pourquoi pas ! On rencontre de plus en plus de gens, on a l’esprit assez collectif donc quand ça colle, que les univers fonctionnent et qu’on a des choses à dire, et plein d’autres paramètres qui rentrent en jeu, pourquoi pas. C’est hyper excitant.

Au sein du groupe tout le monde participe, mais y a-t-il des rôles tout de même prédéfinis (comme toi préposé aux interviews par exemple) ?

Il y a des choses plus ou moins fixées : tous les ans en janvier on se réunit pour tout décortiquer, pour savoir qui a envie de continuer, de quelle manière, sur quels projets. Shakaponk finalement ce n’est pas qu’un groupe qui joue sur scène, cela correspond à un pourcentage faible de toute notre activité. Il y a le site internet, la création d'images, la Monkey TV, l’émission In Bus… Samaha fait aussi des interviews comme moi, Frah et Ion. Mandriss et Cyril s’y collent moins sauf pour des magazines spécialisés basse et guitare. Il y a des dossiers où tout le monde participe et d’autres non.

Et sur la création de nouveaux titres, vous vous y collez tous ?

Ça dépend des projets : parfois un morceau peut-être créé par une seule personne et rester tel quel, ou alors tout le monde le retravaille et cela devient collectif… Il n’y a pas de règle et on ne fait peut-être pas comme tout le monde : on est pas mal devant l’ordinateur, et on fait tourner le média que chacun enrichit tour à tour, on n’est pas réunis à bosser ensemble dans un local de répèt.

Un nouvel album se prépare peu à peu, avez-vous déjà une idée de ce que ce sera ?

Ce sera toujours du Shaka, un mélange pas forcément subtil entre plein de choses (rires). Je ne sais pas s’il y aura un concept à l’album. Pour l’instant on essaie de faire des chansons, on attend d’en avoir plusieurs avant de voir s’il y a quelque chose de global. En tous cas on ne part pas d’un thème de départ.

 

Ton pire souvenir de scène ? Quand je suis tombé au Krakatoa à Bordeaux. Je filmais sans regarder où je mettais les pieds, et j’ai loupé non pas une marche, mais carrément la scène ! J’ai failli me casser des trucs mais je m’en suis bien sorti, j’ai eu vachement peur !

Coup de cœur musical du moment ? Die Antwoord, un groupe sud-africain, on écoute tous ça dans le bus sans s’être concertés.

Le film qu’il faut absolument avoir vu ? J’hésite entre la 7e Compagnie et Rencontres du 3e type… Non je déconne, je suis fan de De Funès et des navets de génie ! J’ai aussi fait découvrir Fight Club à ma fiancée, j’ai revu le film avec plaisir.

Un morceau de classique préféré ? J’aime bien Stravinski. J’aime bien tout ce qui est image, j’écoute aussi souvent les musiques de la Warner, ou les compositions de John Williams qui a composé pour les Dents de la Mer ou Star Wars et qui est clairement influencé par Stravinski.

Le bouquin idéal à emmener aux toilettes ? La BD de Shakaponk !

Retrouvez Shakaponk sur leur site web www.shakaponk.com et sur la scène du festival Yzeures N'Rock le samedi 1er août prochain ! Infos et résas sur www.yzeuresnrock.com