L’AGENDA DES SORTIES DU 37

lien agenda
  • image annonceur
  • image contact

Trouver une sortie



song to song - afficheSONG TO SONG

Triangle amoureux étrange pour casting 5 étoiles

Une histoire d'amour moderne, sur la scène musicale d'Austin au Texas, deux couples - d'un côté Faye et le chanteur BV, et de l'autre un magnat de l'industrie musicale et une serveuse - voient leurs destins et leurs amours se mêler, alors que chacun cherche le succès dans cet univers rock'n'roll fait de séduction et de trahison.

Pour ce film, il est important de présenter l’OVNI qu’est Terrence Malick : scénariste, réalisateur et producteur américain, Malick divise le public et les critiques. Personnage mystérieux et insaisissable (20 ans sans création puis un film par an depuis 2013, il refuse d’être photographié et ne donne aucune interview même dans le but de promouvoir ses films), il fût acclamé et remporta la Palme d’Or de Cannes avec The Tree of Life en 2011. Il est aujourd’hui considéré comme un acteur majeur du cinéma.

Son nouveau long-métrage au casting 5 étoiles nous propose de suivre Ryan Gosling en chanteur de country idéaliste, Nathalie Portman en ex-institutrice devenue serveuse et Rooney Mara campant une bassiste survivant comme dog-sitter pour la bourgeoisie d’Austin, faisant la rencontre de Cook (Michael Fassbender), riche et influent producteur musical. À ses côtés, ils vont entrevoir un monde instantanément désirable fait de fêtes, d’argent, de lumières et de nuits sans fin.

Aux cotés de ce casting magnifique et sur toute la durée du film on peut apercevoir de nombreux caméos exceptionnels : Iggy Pop, la chanteuse suédoise Lykke Li, Patti Smith ou encore les groupes Major Lazer et Die Antwoord.

Song to Song nous montre donc un triangle amoureux étrange où le spectateur se place en confident surnaturel pour chacun des personnages. C’est via cette vision que l’on découvre les caractères des personnages, profondément opposés : la fragilité de Rhonda face à la puissante froideur de BV (le chanteur Country). Cette opposition permet à ces acteurs de montrer le meilleur d’eux-mêmes et d’ainsi crever l’écran.

Malheureusement, malgré ce splendide jeu d’acteur, Song to Song présente le même défaut que d’autres films de Malick (exemple marquant : Knight of Cups): une trop grande longueur, finalement lassante. La première partie du film est très intéressante dans sa construction avec un constant mouvement (la caméra, les personnages et l’omniprésence de musique) donnant l'impression d’une parfaite chorégraphie entre les acteurs, le décor et la bande-son. Dans la deuxième partie : plus de musique, moins de dialogue servant le récit, créant un fossé avec la première phase et donc un imposant vide.

On vous recommande tout de même l'expérience !

 

A voir aux cinémas Studio

song to song